Artistes du net

Avec le développement d’Internet comme moyen de communication, les
artistes se sont appropriés le réseau afin d’expérimenter de nouvelles pratiques
artistiques, sociales et techniques. Un art, le Net Art, sans médiation entre
l’artiste et l’internaute, basé sur l’information et non pas autour de l’objet.
Les artistes sont leurs propres critiques, galeries, agents,
commissaires d’exposition…
Les termes pour définir la création en ligne sont multiples (net art, net.art,
art Internet, œuvres en ligne, œuvres d’art spécifique au web, web art, art en
réseau…) et, surtout, ne sont pas nécessairement équivalents.
Le terme de net art est le plus souvent utilisé pour décrire les pratiques
artistiques sur Internet. “ Web art ” est trop réducteur en ce qu’il n’appréhende
que les œuvres qui prennent la forme uniquement de sites web.
http://wwwwwwwww.jodi.org/ est un site où le code source a autant d’importance que le visuel. La mise en scène de l’écriture codée change de pages en pages.Le code source est le “ langage utilisé pour écrire programme informatisé. Les programmeurs ont besoin d’un autre programme, tel qu’un compilateur ou un navigateur pour convertir le code source en une forme que l’ordinateur peut lire et exécuter

Une oeuvre constituée de barres de défilement: Maciej Wisniewski, cliquez ici

Une oeuvre sur la représentation spatiale: http://www.jstchillin.org/mitchtrale/ on peut faire pivoter les vues et entrer dans un espace géométrique au coeur de la composition.
Une oeuvre numérique, sorte de peinture en pixels avec du flou, il faut déplacer le curseur pour faire bouger la toile. http://the9th.com/00/julia/julia2.mov

Une très belle oeuvre interactive où les internautes postent leurs voeux. Vous cliquez sur les feuilles de l’arbre et pouvez lire les voeux postés. Cette oeuvre renoue avec la tradition des ex-votos. Cliquez ici

L’oeuvre ci-dessus reprend l’idée d’Annette Messager dans Mes voeux.

Voici quelques oeuvres interactives des artistes du net de Rafaël Rozendaal 

http://www.beefchickenpork.com/ Vous faites passer et glisser les figures du rose au bleu et elles changent de forme. La main de l’internaute fait un mouvement de gauche à droite puis de droite vers la gauche. C’est un effet de balancier comme dans les horloges. C’est une oeuvre qui montre le temps qui passe au ryhtme de la main de l’internaute.


La persistance de la tristesse: cliquez ici, faites glisser les galets et écoutez le son. On peut voir cette oeuvre comme une métaphore du temps qui passe jamais pareil mais identique, avec ses accidents et sa continuité, un temps perpétuel et à jamais différent. Grâce à l’animation et au son, l’écran immobile de l’internaute semble vaciller, trembler. C’est une éternelle vanité. On peut rapprocher cette oeuvre de celle de Fischli et Weiss (page curiosités).

Direction et au delà: cliquez ici

Des peintures générées par l’adresse IP de votre ordinateur et convertie en code couleur: Reynald Drouhin, cliquez ici

La métamorphose d’une tranche de jambon sur 30 étapes,cliquez ici, Sylvain Solaro


On peut avancer ou remonter dans le temps, c’est à la fois une « vanité, une nature morte qui montre l’éphémérité mais aussi le contraire, le rajeunissement de la tranche de jambon.

Un site interactif: Yugop:Cliquez ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s