Street art et art urbain

Art développé dans les espaces publics notamment la rue. Les termes peuvent inclure traditionnelle graffitis art, les graffitis au pochoir , l’art autocollant , wheatpasting et art de l’affiche de la rue , projection vidéo, l’intervention d’art , l’art de guérilla, mobbing éclair et les installations de la rue . Le street art malheureusement est parfois assimilé au vandalisme.
Ernest Pignon Ernest: site officiel cliquez ici Ernest Pignon-Ernest, de son vrai nom Ernest Pignon1, est un artiste plasticien né en 1942 à Nice. Il est un des initiateurs de l’art urbain. Ses oeuvres souvent des affiches, des dessins sérigraphiés sont collés dans la rue. Ces dessins relatent l’histoire de la ville ou dénoncent des faits d’actualité ou historiques. Les oeuvres de cet artiste sont bien souvent protégées par les habitants.

Blek le rat: Xavier Prou de son vrai nom est pionnier du street art, il commence à peindre les rues dès 1981. Ici, dans No more war in the world, il dénonce la guerre avec cette installation et cette affiche. Après avoir comparu dans un tribunal correctionnel pour vandalisme, il a choisi de coller des affiches dans la rue. Il a également été remarqué pour sa série d’images représentant les sans-abri , qui a débuté en 2006, qui dépeignent debout, assis ou couché sur le trottoir, dans tentatives pour attirer l’attention sur ce qu’il considère comme un problème mondial. L’artiste britannique graffitis de Banksy (voir page  histoire des arts) a reconnu l’influence de Blek déclarant «chaque fois que je pense que j’ai quelque chose de nouveau, je trouve que Blek Le Rat a fait aussi bien, que vingt ans plus tôt. »


Aakash Nihalani, India

MeerSAU, ‘Out of Sight’, Salzburg

Pour voir des oeuvres intéressantes et peu ordinaires sur le street-art: cliquez ici
Mémorial pour les victimes de la route: les noms sont peints sur le passage piéton

Un graffiti qui bouge: chaque étape d’un gif animé a été peinte sur le mur puis une photo a été prise.

Juliana Santacruz Herrera, tricots de rue. Ces installations dans la rue sont particulièrement riches et pleines de contrastes: couleurs vives/sombres, polychrome/monochrome/ doux/rugueux, fragile/solide, mou/dur etc. La laine permet de tricoter des pulls-over. Ici, cette oeuvre interpèle le corps de l’observateur. La fragilité du corps humain est manifestée et la route paraît plus dangereuse.

Stéphane Jaspert Hommage à Jeff Koons, et les pavés de Paris: il intègre dans la rue des pavés qu’il a peints: Son site cliquez ici

Artiste anonyme, installation dans une rue

Une réalisation mondiale, dans les villes romantiques comme Rome, Paris et Venise mais aussi à Cologne en Allemagne. Les amoureux viennent déposer un cadenas pour sceller leur amour !

5 commentaires

  1. loula

    Merci pour toutes vos idées…..le street art m’intéresse…. je fais de la photo, et je suis toujours à la recherche de photo originale… et merci pour toutes les idées pour développer la créativité…. Votre blog est très très intéressant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s