Photographies

L’ancêtre de l’appareil photo est la chambre noire, boîte noire percée d’un trou qui renvoie l’image renversée de l’extérieur.

Nicéphore Niepce: Au début du xixe siècle Joseph Nicéphore Niépce (1765-1833) réussit à obtenir et conserver une image due à l’action de la lumière. Voici la première photographie de 1826 en noir et blanc. Le temps d’exposition de cette photographie étant assez long, Niepce a choisi une vue sur les toits afin de ne pas avoir de flou sur l’image. En effet, il n’était pas possible de photographier des personnes en mouvement au début de la photographie sauf des portraits immobiles. Il a fallu attendre des progrès techniques pour y parvenir.

Les Frères Lumière: L’autochrome est un procédé de film photographique couleur breveté le 17 décembre 1903 par les frères Auguste et Louis Lumière.

Autochrome de la première guerre mondiale. Voir Wikipédia
Etienne-Jules Marey (1830-1904) et la chronophotographie: décomposition du mouvement pris en plusieurs étapes. La chronophotographie eût des répercussions dans le monde du travail pendant la période industrielle. En effet, l’homme calcula l’efficacité des gestes à effectuer lors du travail à la chaîne ou des tâches répétitives. C’est ce qu’on appelle le « taylorisme »: La définition du travail et sa rentabilité sont assurées grâce à l’analyse des techniques de production (gestes, rythmes, cadences), à la définition des tâches (conception) a priori, et au passage du salaire à la tâche au salaire à l’heure.. Les sportifs utilisent toujours cette technique pour parfaire leurs mouvements.

Henri Cartier-Bresson « En fin de compte, la photo en soi ne m´intéresse absolument pas. La seule chose que je veux, c´est retenir une fraction de seconde de réalité ». Pour Cartier-Bresson, l’image naît d’un instant, d’une rencontre du photographe avec des instants de vie.

Jacques-Henri Lartigues: 1894-1986 Issu d’une famille aisée, il commence à faire des photos à six ans et on lui offre son premier appareil à huit ans. Sa fascination : fixer le mouvement sur la pellicule.

André Kerstész: Né à Budapest, il trouve adolescent un manuel de photographie et se jure de devenir photographe. Il est remarquable pour ses cadrages novateurs, dessinant avec son appareil des espaces très construits.


Nadar: Gaspard-Félix Tournachon, dit Nadar,(1er avril 1820, Paris – 23 Mars 1910) fut le premier grand portraitiste de l’histoire de la photographie, mais aussi l’un des plus grands photographes que l’aventure photographique n’ait jamais connu. Portrait ci dessous de Sarah Bernard, la composition de ce portrait rappelle les compositions picturales.


Sarah Moon: « Depuis 20 ans, écrit-elle, je fais presque toujours la même photo. Une photo de mode. Une robe, une femme, ou plutôt une femme, une robe. Dedans – dehors – debout – assise – plus près – plus loin – à l’ombre ou au soleil l’été – l’hiver – peu importe. Je photographie le privilège – l’évanescence – l’improbable ou la beauté – j’y cherche l’émotion et la quête en est d’autant plus désespérante. Souvent j’envie ceux qui savent photographier la vie. Moi je la fuis – je pars de rien – je ne témoigne de rien – j’invente une histoire que je ne raconte pas, j’imagine une situation qui n’existe pas – je crée un lieu ou j’en efface un autre, je déplace la lumière – je déréalise et puis j’essaie… Je guette ce que je n’ai pas prévu, j’attends de reconnaître ce que j’ai oublié – je défais ce que je construis – j’espère le hasard et je souhaite plus que tout être touchée en même temps que je vise… » Cette photographie ci-dessous de Moon rappelle la peinture impressionniste avec ses jeux d’ombre et de lumière.


Marc Riboud: C’est en 1952 qu’il rejoint l’agence Magnum de Paris et en 1959 qu’il se voit confier la fonction de vice-président pour l’Europe du groupe de photographes le plus célèbre au monde. L’œuvre de Riboud nous renoue avec le photojournalisme: Riboud ne traduit pas la misère par une dramaturgie grandiloquente, mais accède à une sensiblité plus sophistiquée, une vision émouvante jusque dans le détail.


Annie Leibovitz: photographe portraitiste américaine qui a photographié bien des stars mais aussi des hommes politiques. Sa photo reprend la composition de la Barque de Dante, d’Eugène Delacroix.

800px-Eugène_Ferdinand_Victor_Delacroix_006

Gérard Rancinan, reprend le Radeau de la Méduse de Géricault

gerard-rancinan-03 méduse

Sophie Calle: artiste plasticienne, elle utilise la photographie dans des mises en scènes programmées. Par exemple, elle s’est faite engager dans un hotel pour photographier les effets des clients dans leurs chambres et imagine des scenarii autour de photographies des effets personnels des occupants..Elle aime se raconter, et raconter la vie des autres : Hervé Guibert lui consacra l’expression « Faiseuse d’histoires ».


Sabine Weiss: « Lumière, geste, regard, mouvement, silence, repos, rigueur, détente, je voudrais tout incorporer dans cet instant pour que s’exprime avec un minimum de moyen l’essentiel de l’homme. », « Mes photos (…) expriment un certain amour que j’ai pour la vie ». Elle est dans la lignée des photographes héritiers de Cartier-Bresson.

David Hamilton: réputé pour son travail sur le flou et les contre-jours (photo prise en face de la source lumineuse)

Cette photo de danseuse rappelle les oeuvres d’Edgar Degas où l’artiste travaille sur le flou également.


Edouard Boubat: Hommage au Douanier Rousseau ci-dessous avec la peinture du Douanier.

Comme on peut le voir dans cet article, photographie et peinture sont extrêmement liées. Les photographes ont à l’esprit l’histoire des arts et citent bien souvent dans leurs clichés des oeuvres connues. C’est ce qui a fait la noblesse de la photographie.
Hiroshi Sugimoto: la photographie japonaise est elle aussi inspirée par l’art, notamment les estampes japonaises.


Le vide et le pein, au coeur des compositions dans l’art japonais, sont au coeur de ces photographies.

A propos artsplastiques

site de cours d'arts plastiques en ligne destiné aux élèves, aux parents et aux enseignants. Vous trouverez des séquences d'arts plastiques avec des productions d'élèves autour de l'objet, de l'image et de l'espace conformément aux programmes. Ces cours en ligne permettent d'échanger des pratiques avec notamment le numérique au centre de nos apprentissages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s