3ème, Les couleurs du je-ne-sais-quoi et du presque-rien.

« Les couleurs du je-ne-sais-quoi et du presque-rien. »

Je salue Jean-Paul Galibert, philosophe qui m’a inspiré ce cours.

http://jeanpaulgalibert.wordpress.com/2012/01/04/quelle-est-la-couleur-du-rien-hommage-a-malevitch/

«  » La lueur timide et fugitive, l’instant-éclair, le silence, les signes évasifs – c’est sous cette forme que choisissent de se faire connaître les choses les plus importantes de la vie. Il n’est pas facile de surprendre la lueur infiniment douteuse, ni d’en comprendre le sens. Cette lueur est la lumière clignotante de l’entrevision dans laquelle le méconnu soudainement se reconnaît. Plus impalpable que le dernier soupir de Mélisande, la lueur mystérieuse ressemble à un souffle léger… « 

Vladimir Jankélévitch, LE JE-NE-SAIS-QUOI ET LE PRESQUE-RIEN. – Tome 2, La méconnaissance. Le malentendu

Réalisez une composition colorée qui mettra en évidence cette incitation. Elle ouvrira sur un espace pictural personnel évoquant cette idée de « presque rien » et de « je-ne-sais-quoi »..

Objectifs: exploiter les dimensions de la feuille canson par l’exercice de la couleur en peinture.

Expérimenter les qualités plastiques de la couleur, de la peinture et de ses mélanges, la touche, la trace, la picturalité, l’espace pictural.

Turner, Snowstorm
1842; huile sur toile, 91.5 x 122 cm

Malévitch, carré blanc sur fond blanc

Staël

Monet, impression soleil levant

Réalisations d’élèves:

6 commentaires

  1. jean paul galibert

    Chère madame,
    je vous remercie encore de cet hommage, sans doute peu mérité.
    Connaissez vous l’e-musée d’Ella Balaert?
    Il publie des visuels assortis de petits textes sur les objets transmis, reçus, trouvés
    auxquels nous tenons tant par, par des sentiments souvent complexes.
    Ce musée vient de s’ouvrir aux scolaires,
    et plusieurs professeurs sont en train de faire contribuer des classes entières.
    Cela pourrait sans doute vous intéresser,
    d’autant que la publication est susceptible de motiver les élèves…
    Visuel est à entendre au sens le plus large: photographie, avec ou sans retouche,
    toutes les formes de peinture ou de collage sont bienvenues…
    Voici l’adresse : http://objetsdefamille.wordpress.com/
    Avec toute mon amitié
    JP Galibert

    1. artsplastiques

      Cher Monsieur Galibert qui éveillez ma curiosité.
      La démarche que vous me proposez est intéressante dans son intention mais demeure ambiguë dans son statut.
      Nombreux sont les artistes qui, en ce moment, utilisent les gestes ordinaires des regardeurs pour faire oeuvre sur le net ou ailleurs …
      Ce site est-il considéré comme une oeuvre d’art ou comme un simple musée ?
      Les artistes font aujourd’hui oeuvre par procuration.
      S’il s’agit d’un Musée, d’une collection particulière, je les verrais plutôt comme une « capsule intemporelle ».
      S’il s’agit d’une oeuvre d’art, c’est une démarche artificielle qui peut laisser croire un instant au regardeur qu’il a fait oeuvre. Acteur ou figurant ?
      Je vais réfléchir comment inscrire si possible dans ce dispositif des élèves très sensibles aux nouvelles technologies.
      Nous avons déjà la télé-réalité. L’art doit l’éviter. Un Musée peut-il le faire ?
      J’espère ne pas vous avoir déçu.
      Bien amicalement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.