4ème, Mon trésor enfoui dans le chaos.

Images, œuvre et réalité

Un sujet rédigé par un collègue dont je ne retrouve plus le sujet sur la toile. (Merci de vous manifester afin que je mette un lien vers votre site)

« Une catastrophe a eu lieu. De l’ancien monde ne reste que quelques rebuts qui à mes yeux sont très précieux. » inspiré par un site dont j’ai perdu la référence.

Temps1:Vous représenterez cet évènement avec les techniques de votre choix en veillant à montrer un contraste saisissant. Vous intégrerez et assemblerez à votre peinture des images, des photos, des fragments d’objets en une composition cohérente.

Apport personnel

Temps2:Vous fabriquerez un cadre pour mettre en valeur la partie que vous jugez être la plus réussie de votre travail.

Les images et leurs relations au réel

Image
Une image est une représentation de quelque chose ou de quelqu’un par un procédé manuel (le crayon, la peinture, etc…) ou mécanique (I’appareil photographique). (voir aussi icône)
Ce mot désigne aussi une représentation imprimée ou ce qui est reproduit, imité ou évoqué, (être ou chose).
On distingue deux grandes familles d’images : l’image fixe (un dessin, une peinture, etc…) et l’image animée ou mobile (films cinématographiques, vidéos ou de synthèses).
L’image virtuelle est une image qui n’a pas d’existence propre, issue d’une projection lumineuse ou d’un reflet.
L’image numérique est une image scannée, stockée, diffusée ou imprimée par un ordinateur.
L ’image de synthèse est une image numérique qui est totalement créée par des calculs informatiques.

Accumulation 
Entassement ou regroupement d’objets de même nature ou différents. Le mot est le plus souvent associé à certaines oeuvres des nouveaux réalistes (Arman).

Assemblage
Équivalent tridimensionnel du collage. Désigne une oeuvre constituée d’éléments initialement distincts souvent de natures différentes rendus solidaires (objets ou fragments d’objets, naturels ou manufacturés, formes façonnées, etc…).
Un assemblage consiste à réunir de manière solidaire différents éléments (matériaux bruts ou d’objets de récupération) pour former un tout.
Les artistes cubistes ou dadaïstes ont popularisé ce mode de création. D’autres en ont fait le principe même de leur mode de création. Kurt Schwitters invente le terme de « Merz » pour désigner ses assemblages. Robert Rauschenberg qualifie ses assemblages de « Combinepainting » et Daniel Spoerri crée ses « tableaux-pièges ».
Dans chacun des cas, ces assemblages très différents obéissent à une démarche artistique précise.

Contraste
Antagonisme entre deux aspects d’un système. C’est une opposition importante et remarquable
entre deux couleurs, deux formes, etc… Le noir contraste fortement avec le blanc.
Ainsi dans une oeuvre : l’opposition de couleurs, de valeurs, de dimensions, de formes, de matières, etc… se font ressortir l’une l’autre.

Collage
Procédé apparu au début du XXe siècle consistant à fixer sur un support des fragments de matériaux initialement hétérogènes, en particulier des papiers découpés, des photographies et des petits objets voisinant ou non avec de la matière picturale. L’un des premiers « collages» est une oeuvre de Pablo Picasso, « Nature morte à la chaise cannée » de 1912, dans laquelle l colle un morceau de toile cirée imprimée d’un motif de cannage pour figurer le dessus d’une chaise.
Ce geste est fondamental dans l’art du XX° siècle ; il est également utilisé dans d’autres domaines (musique, littérature) et remis en avant par l’infographie.
Une de ses pratiques insiste sur le rapprochement, la juxtaposition des images (Surréalistes dont Max Ernst) ; une autre insiste davantage sur la violence d’impact du matériau et sur les possibilités poétiques et formelles qu’elle libère (Arp, Chaissac, Dubuffet, Schwitters…).

apprentissages

–       prendre en compte les points de vue, le statut de l’image

–       – identifier et utiliser divers médium,

– repérer les caractéristiques qui permettent de distinguer la nature des images,

Kurt SchwittersDas Unbild

Schwitters.


La demeure du chaos, Saint Romain au Mont d’Or, Ehrman

vue aérienne de la Demeure du Chaos

Anselm Kiefer. Une hélice est assemblée à la peinture.

La Demeure du Chaos, Ehrman

La Demeure du chaos est indéniablement une œuvre d’art. Construite sans autorisation de la commune dans un petit village du département du Rhône, à Saint Romain au Mont d’Or, elle a choqué les habitants qui ont mené des actions de justice pour obtenir sa destruction.

L’artiste est-il au dessus-des lois ? Quel doit être  le rôle de l’Etat de la justice protecteurs des arts ?

Parfois la nécessité de l’art exige l’ignorance des lois, leur transgression afin de permettre à l’art de questionner la société dans ses règles et ses limites.

L’artiste devait-il informer la population de ses intentions ? Vu le caractère provocateur de l’œuvre, jamais un tel projet n’aurait vu le jour. Pourtant elle est un témoignage des courants de notre temps. Ce genre de projet, si nous devions compter sur l’adhésion des citoyens, ne verrait jamais le jour. La pyramide du Louvre a choqué au début de son histoire, la tour Eiffel, puis la population s’est emparée de ces édifices et a fini par les accepter. La commune de Saint Romain, conservatrice, s’est révoltée contre la construction de la Demeure du Chaos. Ils appellent à sa destruction.

La justice et l’Etat doivent intervenir, certes pour condamner l’absence d’autorisation préalable lors de son édification afin de faire respecter les règles et la loi, mais aussi aujourd’hui, vu la réaction positive de la communauté artistique, (c’est en effet aujourd’ hui une œuvre reconnue par le monde de l’art), protéger cette demeure comme il se doit.

L’artiste quant à lui a toute une campagne d’information à mener autour de son projet en ayant pour but de le faire accepter. Rien ne se crée sans l’adhésion et la participation active du public. Les générations futures s’empareront peut-être de ce projet grâce à l’éducation mais aussi aux mutations de la jeunesse.

Une œuvre d’art de cet ordre bâtit sa réputation dans le temps. Viendra un jour où le public en pèlerin de l’art contemporain se rendra sur les lieux de la Demeure du Chaos.

C’est le rôle également des amateurs d’art, des enseignants, des exégètes de l’art et de toute la presse de mener une campagne d’information pas seulement sur les lois mais aussi sur les vertus transgressives de l’art comme phénomène agissant sur le préjugés et l’ignorance. C’est en effet une affaire de goût qui est jugée dans cette affaire car à priori, le spectateur non averti n’adhère pas à ce projet.

Pour autant,  l’art n’est pas au dessus des lois et l’artiste ne peut pas se comporter en dictateur du regard. Il n’a pas le droit d’imposer son oeuvre et c’est bien le problème de l’architecture. D’un autre côté cette oeuvre pose la question de la liberté d’expression artistique dans le domaine de l’urbanisme.

Productions d’élèves





A propos artsplastiques

site de cours d'arts plastiques en ligne destiné aux élèves, aux parents et aux enseignants. Vous trouverez des séquences d'arts plastiques avec des productions d'élèves autour de l'objet, de l'image et de l'espace conformément aux programmes. Ces cours en ligne permettent d'échanger des pratiques avec notamment le numérique au centre de nos apprentissages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s