L’art invisible

L’art a première vue a pour vocation d’être vu. Aujourd’hui avec les technologies numériques et internet, les oeuvres d’art paradoxalement se dématérialisent et s’exposent ou se démultiplient. Mais un certain nombre d’artistes aujourd’hui ont choisi de prendre le contre-pied de cette tendance, en cachant leurs oeuvres devenues inaccessibles au public ou en les camouflant. Certaines oeuvres se situent à la frontière du visible et interrogent de ce fait notre capacité à voir.

Les pyramides égyptiennes renferment des trésors cachés à la vue. Le but n’était pas de montrer les oeuvres d’art mais de les garder à jamais ensevelies.

the great pyramids of giza

Le mausolée de l’empereur Qin se trouve à proximité de la ville de Xi’an, dans le Shaanxi. Des vestiges ensevelis de milliers de soldats de terre cuite formant ce qu’on a appelé l’armée de terre cuite ou armée d’argile, appelée en chinois bingmayong ont été retrouvés.

chine-10-5617

Serait-ce des capsules temporelles ?

Une capsule temporelle est une œuvre de sauvegarde collective de biens et d’informations, comme témoignage destiné aux générations futures. Les capsules temporelles sont parfois créées puis enterrées lors de cérémonies, comme l’exposition universelle ; ou ensevelies de manière involontaire comme à Pompéi. L’Helium Centennial Time Columns Monument, situé à Amarillo (Texas), comporte 4 capsules temporelles d’acier inoxydable, qui doivent être ouvertes respectivement 25, 50, 100, et 1000 ans après leur scellage, en 1968

Helium_monument_time_capsule_in_amarillo_texas_usa

Vermeer, dans la Dentellière cache au regard l’ouvrage de la jeune femme. L’art du caché/montré est important dans l’oeuvre de cet artiste.

Johannes_Vermeer_-_The_lacemaker_(c.1669-1671)

Au XXème siècle, Marcel Duchamp a camouflé un objet dans un assemblage célèbre A bruit secret.

img33610

René Magritte peint un tableau invisible dans sa toile, La condition humaine, en 1933

the-human-condition

John Cage interprète 4’33 de silence au piano. Tout est là: les mouvements différents du morceau ainsi que le musicien habillé pour la circonstance.

Andy Warhol réalise une sculpture invisible. Happening dans un lieu d’exposition. Night –club Area en 1985

warhol

Piero Manzoni réalise des lignes qu’il met dans des étuis. Nous ne voyons plus l’oeuvre de départ, devenue invisible.

o_Manzoni_Linea-m-354

Claes Oldenburg s’interroge sur la visibilité des oeuvres d’art. Il réalise la bicyclette ensevelie dont une partie disparaît dans le sol.

La-Bicyclette-Ensevelie-0

Robert Barry en 1969 organise une exposition qui consiste à fermer la galerie pendant la durée de l’exposition afin de montrer que l’art n’est pas quelque chose que l’on peut montrer entre des murs, mais qu’il est quelque chose d’invisible.

Maurizio Cattelan, en 1991, déclare à la police la disparition d’une oeuvre inexistante. La copie de sa délaration fait oeuvre. Incapable de produire une œuvre pour une exposition, Cattelan a décidé la veille de l’ouverture de se rendre au poste de police le plus proche pour signaler le vol du travail inexistant. Avec un peu de persuasion, un policier lui a rédigé un procès verbal. C’est ce rapport qui a été encadré et installé dans la galerie.

cattelan

Bruce Nauman, dans Get out of this Room, get out of my Mind, conçoit une pièce blanche et vide avec des hauts-parleurs cachés dans les murs qui murmurent cette phrase en boucle « Sors de cette pièce, sors de ma pensée ». On n’entend pas en entrant dans la pièce ce murmure. C’est en s’approchant des murs qu’on devient plus attentif et s’ensuit une impression de malaise. Et en fin de visite, l’artiste a pris le dessus: nous sortons bien de cette pièce et de son esprit. Un Commandement plastique sans dérogation possible.

Marina Abramovic organise une exposition Generator où les visiteurs, privés de  leurs portables et autres appareils enregistreurs, ont les yeux bandés avec un casque sur les oreilles pour les priver de son. Pourquoi ? Parce que « l’art est une question d’énergie et l’énergie est invisible », répond-elle.

20141107-MARINA-slide-Q805-jumbo

Radouan Zeghidour réalise des oeuvres d’art dans des coins inaccessibles notamment dans les recoins du métro.

DSC_0333

Prune Nourry n’hésite pas à abandonner ses oeuvres dans la rue ou en immergeant définitivement une statue géante dans le Gange (Holy River, 2010).
Oliver Jeffers, peint des portraits d’amis en deuil, portraits qu’il ne prend pas en photo. Il plonge ensuite ceux-ci dans de la peinture.

oliver-jeffers-02

Bruno Catalano avec ses Voyageurs montre l »invisible dans le visible. Ses personnages, en quête d’un ailleurs, se fondent dans les paysages quitte à disparaître.

les-voyageurs-bruno-catalano-23

Cayetano Ferrer colle une photo de l’arrière plan sur les objets qu’il décide de camoufler, selon l’angle choisi, l’objet apparaît alors en transparence.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Liu Bolin se fond dans le paysage. « Il y a dix ans, mon atelier a été détruit par le gouvernement chinois. J’étais tellement en colère que j’ai décidé de créer une œuvre pour protester contre ce saccage. Je me suis mis à disparaître dans des décors qui ont une résonance pour la société et le genre humain [un kiosque à journaux, un supermarché, la Grande Muraille de Chine…]. Une fois que j’ai choisi le lieu, mon corps et mon visage sont peints dans les mêmes couleurs que le décor selon un quadrillage précis. Cette disparition de ma personne suscite à la fois un amusement et un malaise. C’est une manière de dénoncer les problèmes sociaux et les difficultés que nous rencontrons en Chine. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est une tendance contemporaine de vouloir cacher l’art dans des espaces inaccessibles. Mais attention aux canulars, car selon ce principe, n’importe qui pourrait se déclarer artiste. L’art invisible est le résultat d’un cheminement de la pensée d’artistes qui s’interrogent sur la visibilité.

Le Mona est un espace d’exposition et de vente d’oeuvres d’art non visibles. Parfois certaines de ces oeuvres trouvent des acquéreurs.

C’est le cas de l’oeuvre « Fresh Air », qui a été achetée pour 10 000 dollars (plus de 7000 euros) par une cliente.

Voici son certificat d’authenticité: « Une pièce unique, car seule celle-ci est à vendre. L’air que vous acquérez revient à acheter une réserve d’oxygène sans fin. Peu importe où vous êtes,  vous avez toujours la possibilité de prendre une inspiration du plus délicieux, propre et agréable air que la Terre puisse produire. Chaque bouffée que vous prenez vous donne un sentiment infini de paix et de santé. Cette œuvre est quelque chose que vous emportez une fois que vous la possédez. Parce qu’où que vous soyez, vous pouvez imaginer avoir le plus merveilleux goût d’air qui vient des plus hauts sommets de montagnes ou de champs, ou de l’océan ; c’est une réserve infinie. »

Il faut savoir ne pas être naïf ! Pour ne pas prendre des vessies pour des lanternes !

7 Comments

  1. Lepoutre Lucille

    C’est un beau travail, le sujet super intéressant à aborder avec les élèves, c’est super bien.. Mais j’ai beaucoup de mal à rattacher cela à un point du programmes des arts plastiques.. si vous pouviez m’éclairer cela serait gentil!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s