Arts Pla

Le contour, le cerne dans l’art

La forme appelle le contour, le cerne. Dès la préhistoire, l’homme a tracé des lignes enfermant des formes identifiables et ce n’est que plus tardivement que le cerne a été remis en question et sublimé par les artistes.

Définition de cerne : dans un dessin ou une peinture, gravure, contour accusé

Définition de contour: ce qui délimite une forme

Les contours dans la préhistoire:

Les hommes préhistoriques utilisaient les contours pour représenter les animaux. Ceux-ci étaient réalisés avec de la terre pilée et passée sur les parois des grottes. Les contours épousaient les formes naturelles. Mais d’autres étaient fixés au pochoir.

Certains animaux ont des contours et d’autres non. Ils se superposent parfois comme s’ils avaient voulu donner un effet de profondeur.

Les contours dans l’Egypte antique:

C’est la civilisation par excellence du contour. Qu’ils soient taillés en bas relief ou peints, les contours prennent un style particulier avec cette particularité d’être pour la première fois stylisés. Par le contour, le spectateur identifie les divinités et personnages. Les contours plus ou moins affirmés renferment les formes et se mêlent à l’écriture.

Les contours chez les grecs:

Les contours sont toujours présents mais c’est aussi un art de la masse qui se développe à cette époque. Dans ce vase ci-dessous, on voit bien les masses noires définir les formes. Mais elles sont entourées par un cerne blanc.

Les contours dans la Rome antique

Les personnages dans les fresques sont toujours représentés par des limites qui les distinguent du décor. Mais les contours sont pris dans la masse de la peinture avec des bords francs. Le contour ne joue plus le rôle de séparation comme dans l’art égyptien. On sent bien la prépondérance du dessin sur la couleur.

Les contours et cernes dans l’art byzantin:

Les cernes s’affirment à nouveau pour enfermer les personnages dans des postures statiques que le contour affirme.

La prépondérance du contour affirme la frontalité des personnages qui nous font face.

Les contours au Moyen-âge:

Les enluminures doivent suivre un protocole bien particulier où les contours précis des éléments sont dessinés d’abord puis ensuite peints. Parfois, ceux-ci restent plus ou moins affirmés dans le résultat final.

Les contours et cernes à la Renaissance:

Dans son traité de peinture, Alberti définit la peinture dans son acte originel comme le tracé des contours d’un quadrilatère qui sera comme une fenêtre ouverte sur le monde.

Les peintres affirment le dessin dans leurs oeuvres où les cernes deviennent fins et disparaissent dans la couleur. Mais parfois, des cernes de construction de l’image restent visibles.

Dans la Naissance de Vénus de Botticelli, on voit les contours autour des personnages et des tissus.

Dans Méthode pour dessiner un luth, Dürer représente l’instrument par une constellation de petits points. Le contour se désagrège …

Les cernes et contours dans la gravure:

Dürer grave son rhinocéros avec des contours bien précis et nourris par une quantité de détails.

La gravure est par excellence l’art des cernes et des contours.

Gustave Doré se sert des contours comme d’un moyen plastique à part entière et avec des hachures réalise différentes textures.

Plus tard, les contours dans la gravure sont toujours aussi présents comme dans la valse à trois temps de Marc Brunier Mestas 

On le voit bien ci-dessus, le cerne et contour isolent les figures du support. On peut remarquer dans cette gravure que même le « contour » de la gravure a été matérialisé.

Le cerne noir et contour de la bande – dessinée: » la ligne claire « 

Il s’agit, à la base, d’un dessin caractérisé, après la réalisation des crayonnés, par un trait d’encre noire d’épaisseur constante. La ligne claire (Klare lijn en néerlandais) est un langage graphique issu de l’école belge de bandes dessinées réunie autour d’Hergé, c’est-à-dire le « style Tintin » associé aux dessinateurs du journal du même nom.

Le cadre comme cerne et contour de l’oeuvre:

Dans cette peinture de Renoir où les contours ont disparu au bénéfice de la picturalité, un cadre doré enferme la toile pour l’isoler du reste de l’espace. Le cadre ne serait-il pas le cerne de l’oeuvre elle-même ?

Le fil de fer comme cerne et contour matériel:

Alexandre Calder réalise des oeuvres en fil de fer. Les contours se matérialisent et jouent avec le vide.

 

Gormley fait des contours et cernes le sujet de sa sculpture. Les traits jouent le rôle de structure du volume.

La peinture comme cernes et contours:

Fernand Léger utilise le cerne pour composer ses formes. Ceux-ci sont épais et bien affirmés.

 

Miro crée un équilibre en masses colorées et cernes noirs épais.

Des peintres comme Erro et Combas font des contours et cernes les structures principales de leurs oeuvres.

Erro

Combas, les contours se multiplient autour des formes, noirs, blancs, noirs, rouges etc

Didier Triglia

Les cernes et contours en trois dimensions:

La peinture se met au relief avec cet artiste du street art qui propose des personnages en saillie cernés par des contours noirs qui épousent les formes.

Les cernes et contours deviennent des installations:

Dubuffet met en volume des contours qui affirment les reliefs. Le contour devient un sujet plastique par excellence.

Keith Haring reprend le principe

Les cernes et contours de l’informe:

Jackson Pollock projette de la peinture sur ses toiles qui décrivent des courbes aléatoires. Ne s’agirait-il pas de cerner et de tracer les contours de l’informe ?

Pollock, Jackson

Quand les cernes et contours se font lumière:

Martial Raysse dessine les contours d’un coeur avec un néon qu’il fixe à sa toile.

 

Une crucifixion est dessinée avec un néon. Belle transposition où le Christ se fait lumière.

Le cerne, le contour devient matériau naturel avec le land art:

Des cernes et contours faits avec du scotch

Thomas Hirschhorn utilise le scotch pour entourer des matériaux sans valeur.

Les cernes et contours avec des capsules nespresso !

Les contours en broderie avec  Ana Teresa Barboza

Bref, les contours et cernes ont pris toutes sortes de formes depuis la préhistoire, devenant parfois excentriques ou révélateurs de l’informe comme chez Pollock.

D’autres articles thématiques ici:

http://perezartsplastiques.com/les-notions-dans-les-arts-plastiques/

Prolongement pédagogique:

Classe de 4ème:

Exploration 1: Une feuille, un petit objet et en dix secondes faites son contour.

Mise en commun:

Le contour est-il visible ? Comment est-il ?

Exploration 2: Que ce contour devienne voyant !


Exploration 3: Un contour spectaculaire !

 

La suite dans quinze jours !

Aller à la barre d’outils