le flou dans l’art

Pendant des siècles, la peinture a ignoré le flou, cette opacité du visible, pour restituer une vision nette proche de celle du divin. Les premiers ont été les italiens de la Renaissance à explorer le flou notamment dans le « sfumato » de la perspective aérienne. « Le flou caractérise la vie bien plus que le net, qui fige la réalité dans une représentation avec tous les plans nets, telle une nature morte, comme son nom l’indique. » ELCHINGER, Julia (2010Un « éloge du flou » dans et par la photographie

« La vue est, dans le détail, intégralement indistincte, absolument claire dans son ensemble. Elle identifie assurément, sans disposer d’aucun élément ponctuel ou partiel par lesquels l’identification se justifie communément. C’est une vue d’ensemble qui n’est que vue d’ensemble. C’est voir tout, sans rien voir du tout. » L’Esthétique ou la discipline du flou Jean Colrat.

Il semblerait que dans le flou les artistes cherchent l’essence de la vision, cette dimension humaine et poétique dans l’incertain.

Léonard de Vinci dans la Joconde montre un paysage qui se perd à l’horizon dans une certaine impression de flou. « Le sfumato parfois appelé glacis est une technique de peinture qui a été mise au point à la Renaissance par Léonard de Vinci pour produire dans ses toiles un effet vaporeux donnant au sujet des contours imprécis. » ici

mona_lisa

Le Livre du Coeur de l’Amour épris Texte de René D’Anjou Enluminures de Barthélémy d’Eyck, vers 1460-1467. L’ambiance entre chien et loup donne de l’imprécision à l’image.

capture-d_c3a9cran-2014-05-02-c3a0-06-15-35

Vermeer plus tard peint la Jeune Fille à la perle qui est à mi-chemin entre une vision nette et floue.

resolve

Avec Vermeer on se rapproche de la vision humaine.

Caspar David Friedrich, Homme au dessus des nuages

1846595028

Avec Turner, le flou s’empare de la toile pour donner des visions tumultueuses, faites de brumes, de vapeur, de nuages et de reflets.

turner-snow-storm-detail-promo

Avec les impressionnistes, la peinture de près devient floue et se recompose à distance.

Claude Monet, Impression, soleil levant

1310222-claude_monet_impression_soleil_levant

Claude Monet (French, 1840 - 1926 ), Woman with a Parasol - Madame Monet and Her Son, 1875, oil on canvas, Collection of Mr. and Mrs. Paul Mellon
Claude Monet (French, 1840 – 1926 ), Woman with a Parasol – Madame Monet and Her Son, 1875, oil on canvas, Collection of Mr. and Mrs. Paul Mellon

Gregory Thielker, 

représente des images vus par des pares-brise flous et par temps de pluie. « Mes plus récentes peintures et dessins explorent la sensation de percevoir le paysage de l’intérieur d’une voiture en conduisant sous la pluie. Je suis fasciné par l’évolution constante de la perception qui en résulte et aussi la façon dont l’eau sur le pare-brise interagit avec ce paysage. »

21untilnow-1713x1280 indefinitestruggle1-1816x1280

Francis Bacon avec ses visages où le flou défigure l’autoportrait.

francis-bacon-studies-for-a-portrait-of-peter-beard-1

Gerard Richter

16723

Matrosen, de G. Richter

2699

Isabelle prend des photos dans la posture des photos d’identité mais où le visage se dissout dans le flou.

isabelle_i_rock_on_03 isabelle_i_rock_on_02 isabelle_i_rock_on_01

Christian Boltanski interroge le souvenir à travers le flou dans ces portraits qui du coup deviennent universels et anonymes.

GYMNASIUM CHASES, a portfolio of photogravures by French artist Christian Boltanski, is based on a photograph of the 1931 graduating class of the Gymnasium Chases, a Jewish High School in Vienna.
GYMNASIUM CHASES, a portfolio of photogravures by French artist Christian Boltanski, is based on a photograph of the 1931 graduating class of the Gymnasium Chases, a Jewish High School in Vienna.

Bill Viola interroge la dissolution du visage dans le flou de l’eau.

7581488259cfa913b

Philip Barlow peint des photos floues avec des silhouettes qui se fondent dans le décor.

SONY DSC
SONY DSC

tableau-photo-floue-philip-barlow-14 tableau-photo-floue-philip-barlow-16 tableau-photo-floue-philip-barlow-17

Dans la photographie, le flou connaît ses heures de gloire avec David Hamilton.

david-hamilton-laura-les-ombres-de-lete-3-works david_hamilton

L’art numérique également explore le flou avec Reynald Drouhin, on distingue un visage dans la mosaïque d’images.

reynald-drouhin

« Le flou du peintre ne peut être le flou du photographe » Pauline Martin

« Ne jetez jamais les clichés qui vous paraissent détestables. C4est une source de poésie où le monde se transfigure en aspects bizarres et inquiets, révélateurs de figures inconnues sans pour cela jamais perdre autant sa réalité  » Rémy Duval

Un magnifique écrit sur le flou ici de Julia Echlinger.

Un très beau texte sur l’esthétique du flou ici

D’autres thématiques ici:

https://perezartsplastiques.com/les-notions-dans-les-arts-plastiques/

 

2 Comments

  1. Osswald

    On pourrait rajouter une citation de Richter, catalogué parfois comme peintre du flou. Il dit en substance que le terme de flou appartient à la photographie, que qualifier une peinture de floue n’a juste aucun sens : c’est de la peinture!
    Bravo en tout cas pour votre site : autant pour le fond que pour la forme!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s