Le mou dans l’art contemporain

Quelques oeuvres molles issues de l’art contemporain.

Voici des références artistiques traitant de la mollesse …

Mais regardons d’abord les Anciens …

Pontormo en 1528  dans sa Déposition montre le corps sans vie du Christ qui s’affaisse. La mollesse gagne la composition de cette oeuvre dont les drapés accentuent l’expression.

Vermeer en 1671 peint La Dentellière, avec de la peinture liquide pour figurer le fil. La mollesse à cet endroit du tableau contraste avec le reste de la toile. Ce contraste permet d’accentuer le réalisme de la scène.

Dali, Persistance de la mémoire

Son autoportrait mou peint en 1941

« Les montres molles sont comme du fromage, et surtout comme le camembert quand il est tout à fait à point, c’est à dire qui a la tendance de commencer à dégouliner. Et alors, mais quel rapport entre le fromage et le mysticisme ? Alors Dalí a répondu une chose sublime, il a dit :« Parce que Jésus, c’est du fromage ». Alors là il y a eu un certain malaise de la part des jésuites, mais comme je suis très jésuitique moi-même, je savais déjà que cette chose c’était saint Augustin qui l’avait dite avant Dalí. Et alors je leur ai cité un psaume de la Bible dans lequel on parle de Jésus en le comparant à une montagne. C’est très long et ça commence en disant :« montus, quamdatus, montus termentatus, montus… », enfin. C’est une série de montagnes toutes lesquelles ont les attributs et les vertus caractérisées et ammoniacales du fromage. Et rien d’autre que saint Augustin, il dit, il écrit textuellement que ce passage il faut l’interpréter que Jésus ce n’est pas une montagne de fromage mais c’est des montagnes, des montagnes et des montagnes de fromage. Et naturellement si c’était Dalí tout seul qui aurait dit que Jésus c’était du fromage, mais si c’est saint Augustin, alors tout le monde est forcé de dire que quand même, c’est pas aussi fou ni aussi paranoïaque que ça. » (1)

Puis la mollesse cesse d’être représentée : elle se présente dans ces oeuvres contemporaines :

César, expansions

Erwin Wurm

Margarita Cabrera,

Alexei Shulgin et Aristarkh Chernyshev

Claes Oldenburg

Ghost, une batterie en tissu molle

Robert Morris,

John Isaacs The Matrix of Amnesia, 1997,

Santiago Villanueva, la mollesse minimaliste

Daniel Arsham, autre expression de la mollesse …

Jose Manuel Castro Lopez transforme les pierres en sculpture molle …

Latifa Echakhch fait tomber le ciel mollement à terre .. dans La dépossession

Chie Aoki transforme petit à petit le corps en membre mou et brillant.

Ernesto Neto

Tony Cragg

(1) https://melospearts.jimdo.com/duchamp/le-mou-en-arts/

D’autres thématiques ici :

https://perezartsplastiques.com/les-notions-dans-les-arts-plastiques/

Un commentaire

  1. felisgeme

    Je ne savais pas que j’étais une fan du mou. Je l’appelle le fondant. Il y a un air d’enfance de fantastique qui m’emporte à chaque fois. Comme si on ouvrait la porte sur un pays imaginaire.

Laisser un commentaire