La pomme dans l’art

La pomme serait ce fameux fruit terrible du récit biblique. Le fruit défendu est d'abord, selon le récit biblique de la Genèse, le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal planté au milieu du jardin d'Éden, qui donne la connaissance du bien et du mal. Même si le pommier est le plus souvent cité, parce que c'est un arbre courant en Europe, l'espèce de l'arbre n'est pas indiquée dans les textes. Ainsi, selon les interprétations, le fruit défendu serait une pomme, une poire, une figue ou une grenade, principalement en Arménie.

On rencontre bien souvent ce fruit dans la peinture religieuse mais aussi dans l'art contemporain.

Guiard des Moulins, Bible historiale, France, Paris, XVe

Détail du tableau "Eve", de Lucas Cranach ...

On y voit Ève croquer le fruit défendu, rouge et appétissant, symbole de tentation irrésistible et d’interdit transgressé.

Lucas Cranach de Oude 1472 – 1553

Le jardin d'Eden et la chute de l'homme, peinture de Jan Brueghel l'Ancien

Crivelli représente des pommes dans ses Madones rappelant le péché originel

et Pierre Paul Rubens, vers 1615.

La pomme endosse un rôle symbolique et les peintres se délectent à la représenter.

Mais pourquoi cette pomme a-t-elle un rôle maléfique ?

"Tout part d’une mauvaise traduction de la Bible. En l’occurrence, celle qu’on appelle la Vulgate, la traduction latine officielle réalisée vers la fin du IVe siècle. Elle définit ainsi l’arbre de la connaissance du bien et du mal : "lignum sciante boni et mali".  Le terme "mali" est le pluriel de "malum ".  Or ce mot signifie à la fois le mal, et la pomme. Attention c’est subtil. En latin "malum " (le mal) se prononce avec un "a" bref, et "malum" (la pomme) avec un "a" long. Mais pour nos oreilles, les deux mots sont pratiquement homonymes. D’où la confusion. "l y a une autre explication, là encore étymologique : en latin "fruit" peut se dire  "pomum", d’où la similitude supplémentaire entre pomum et pomme - la pomme étant l’un des fruits les plus répandus en Europe à l’époque.(1)

Avec Arcimboldo et Le Caravage, la pomme devient un élément peint pour ses couleurs et ses formes.

Arcimboldo

Le Caravage quant à lui représente le temps qui passe et qui flétrit la beauté de la pomme dans sa nature morte, en fait vanité.

Sanchez Cotan représente une nature morte extrêmement bien composée avec une pomme à croquer. Les fruits et légumes se détachent du fond sombre.

Avec Paul Cézanne, la touche de peinture évoque le volume de la pomme.

Paul CézanneNature morte, poires et pommes vertesvers 1873-1877

Avec Matisse, la composition devient plus graphique. Les pommes contrastent avec le fond vert. (contraste de complémentaires)

En 1919, PIcasso réalise sa nature morte au pichet et les pommes donnent une forme humaine à l'ensemble.

PICASSO Pablo, Nature morte, pichet et fruits

Nature morte aux raisins (1920) et à la pomme de MIro

Dali quant à lui en 1956 représente sa nature morte vivante où ls pommes sont en mouvement.

Magritte représente souvent les pommes dans ses peintures : étranges, drôles, inquiétantes, elles interprètent un rôle.

Non, Magritte nous rappelle que ce n'est pas une pomme mais une représentation de celle-ci.

Toujours Magritte poète qui représente une pomme de pierre !

Plus tard, Andy Warhol représente la même pomme avec différentes couleurs : les couleurs changent la perception du fruit

La Quatrième Pomme de Franck Scurti, boulevard de Clichy, Paris 18e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie. La pomme devient monumentale et métallique. Le changement de matière nous la fait percevoir différemment.

Apples - Sculpture ©2013 by TEHOS - La pomme devient un objet sculptural et graphique.

Claes Oldenburg installe des pommes géantes !

Virginia Benedicto peint des pommes avec des couleurs vives rappelant celles de Niki de Saint Phalle

Claude LALANNE (née en 1924) POMME BOUCHE, 1980 Sculpture en bronze à patine, avec une personnification de la pomme.

Et pour finir, des sculptures sur pomme (2)

Ainsi, la pomme cantonnée pendant de nombreux siècles dans une fonction symbolique est devenue un objet plastique à part entière.

(1)https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/les-pourquoi/pourquoi-la-pomme-est-elle-le-fruit-defendu_1777851.html

(2) http://mapassionduverger.fr/transformation/la-sculpture-sur-pommes/

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.