Le travail dans l’art

La représentation du travail est une affaire sérieuse dans l’art du passé. On représente les travaux des champs et autres activités. Charlie Chaplin dans Les Temps Modernes fera une critique sévère du monde industriel. Avec Marcel Duchamp, la paresse devient sa devise. Le travail est aussi présent dans l’art contemporain avec des propositions sérieuses et d’autres déroutantes comme celle mettant en scène une fausse Blanche Neige à Disneyland.

La représentation du travail dans l’art remonte à l’art préhistorique. On voit dans cette fresque un groupe d’hommes en pleine activité.

La particularité originale de l’être humain pourrait bien avoir été… son collectivisme, produit du stade chasseur-cueilleur !

« Les hommes n’auraient pu s’épanouir d’aussi remarquable manière si, au départ, nos ancêtres n’avaient vécu en étroite coopération. La clé de la transformation d’une créature sociale semblable au singe en animal cultivé vivant au sein d’une société hautement structurée et organisée est le partage : partage du travail et de la nourriture. »

Richard E. Leakey et Roger Lewin dans « Les origines de l’homme »

Dans l’Egypte antique, de nombreuses fresques montrent les grandes phases du travail de l’homme.

Chez les Romains,

Mosaïque romaine de Volubilis

Scène de chasse figurant sur une mosaïque du site archéologique de Volubilis, au Maroc (fin Ier s. av. J.-C.-IIIe s. apr. J.-C.).

Au Moyen-âge, les oeuvres enluminées représentent les différents travaux à réaliser durant les saisons.

Un agent seigneurial surveille le travail des ouvriers agricoles (Psautier de la reine Marie, début du XIVe siècle).

Extraits du martyrologue d’Usuard – Les travaux et les jours – 1270

Chez le primitifs flamands, les personnages sont représentés en train de travailler.

Robert Campin dans le Triptyque de Mérode, représente Joseph en pleine occupation de travail du bois.  1427-1432

La Laitière, vers 1658-1661, Rijksmuseum, Amsterdam, par Vermeer montre les travaux des femmes.

Il représente aussi le travail noble des homme comme dans Le géomètre

Le Caravage représente Saint Jérôme écrivant en 1605-1606

L’homme au combat et à la guerre est un autre sujet noble pour l’homme dans la représentation de ses activités.

Paolo Uccello, Scène de bataille, 1438-1440

L’ère industrielle va montrer l’homme dans des tâches moins nobles et plus diversifiées. L’effort est au centre de ces représentations. Le travail est dur et les conditions difficiles mais il devient un grand sujet de peinture.

Les raboteurs de parquet de G Caillebotte en 1875

Vieux souliers aux lacets, de Van Gogh montre l’usure des chaussures par le travail.

Plus tard, Charlie Chaplin dans Les temps modernes décrira le monde du travail industriel et l’homme happé par la machine.

« Durant quatre ans, de 1931 à 1934 – juste avant les grandes manifestations du Front Populaire – François Kollar(1904-1979) parcourt la France d’est en ouest et du nord au sud, à la rencontre des travailleurs, des actifs » Il les photographie sur leur lieu de travail. C’est un témoignage inestimable sur cette période là.

Fernand Léger, Les Constructeurs, 1950

A l’opposé, Marcel Duchamp prône le refus du travail : « John Cage se vante d’avoir introduit le silence dans la musique, moi je me targuais d’avoir célébré la paresse dans l’art ». Marcel Duchamp, dont le « ready-made » peut être considéré comme une technique paresseuse, prétendait ainsi pratiquer un refus obstiné du travail, qu’il s’agisse du travail salarié ou du travail artistique. Le ready-made est ainsi. Il renoncera d’ailleurs à la peinture, du moins officiellement, pour se consacrer aux jeux d’échecs .

Et qu’en est-il aujourd’hui ?

Aurélie Forestier filme et prend des photos en cachette de son travail en tant que femme de ménage.

Identité / Activité, autoportraits d’agents EDF, 199l par Michel Séméniako, réalisés à partir de 1983: photos composées avec travailleur qui choisit les objets (le processus artistique est choisi par l’artiste)

Identité / Activité, autoportraits d’agents EDF, 199l

 

Roman Opalka a travaillé jour après jour comme un ouvrier jour jusqu’à la fin. « Ma proposition fondamentale, programme de toute ma vie, se traduit dans un processus de travail enregistrant une progression qui est à la fois un document sur le temps et sa définition. Une seule date, 1965, celle à laquelle j’ai entrepris mon premier Détail. »

Pilvi Takala déguisée en Blanche Neige est arrêtée par la sécurité à l’entrée de Disneyland Paris sous prétexte qu’elle n’est pas la « vraie blanche neige ». Elle critique le système de travail à Disneyland

« La première question que lui pose le vigile : est-ce que vous travaillez ici ? Il y a un doute, un trouble suscité par le fait que les vraies sont à l’intérieur, pas à l’extérieur.

Il y a celles qui font le vrai travail, qui sont les vraies ( dit-il) dont on est sûr qu’elles feront bien : elles sont parfaites, elles sont rendues conformes par le lien de subordination. » (1)

Olga Kisseleva dénonce les effets de la conquête de l’Artique dans  Arctic conquistadors

Le muguet de mai, appelé aussi clochette des bois, est la fleur traditionnelle du 1er mai. Dans la langage des fleurs, il symbolise le retour du bonheur.

« Bien que considéré comme nuisible (les adultes sont phyllophages et les larves radicivores), le hanneton est considéré comme un insecte porte-bonheur et on l’associe parfois au muguet car ils apparaissent à la même période de l’année. » (2)

Bonne fête du travail.

sitographie

http://imagesdutravail.edel.univ-poitiers.fr/index.php

http://histart.over-blog.com/2017/12/cours-representation-travail-dans-l-art-contemporain.html

(1) http://www.metiseurope.eu/representations-du-travail-dans-l-art-contemporain-de-l-exaltation-l-invisibilite_fr_70_art_30027.html

(2) http://heraldie.blogspot.com/2013/05/le-muguet-en-heraldique.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils