glossaire de didactique en arts plastiques

La didactique, c'est l' étude des questions posées par l'enseignement et l'acquisition des connaissances dans les différentes disciplines scolaires.

La didactique se différencie de la pédagogie par le rôle central des contenus disciplinaires et par sa dimension épistémologique (la nature des connaissances à enseigner). wikipédia. Un article de Philippe Meirieu sur la didactique ici.

Pédagogie: art de la relation vivante entre une classe et les savoir faire pour adapter l’enseignement aux élèves. Accompagner Reconnaître l’élève comme le responsable de sa démarche et l’amener à développer des habiletés d’analyse, de synthèse, de prise de décision et d’autoévaluation. Créer un environnement favorable à l’apprentissage et contribuer à instaurer une dynamique où l’élève construit ses savoirs. (MELS, 2005)

Apprendre, verbe du 3ème groupe : activité consistant, pour un sujet, à s'approprier des savoirs, des connaissances ou des compétences et à pouvoir, ensuite, les réutiliser dans d'autres cadres que celui de leur apprentissage. PM

Apprentissage Modification durable de compétence d'un individu à la suite d'une ou plusieurs acquisitions, qui sont de son fait ou qui résultent de l’action d’un agent extérieur. En arts plastiques les apprentissages sont de nature diverses : culturels, savoirs-faire et savoir-être sont liés à ceux-ci.

Apprentissage coopératif : travailler ensemble (en groupe) et s’aider optimise l’apprentissage et les résultats. C’est le contraire de l’apprentissage compétitif, dans le cadre duquel chacun essaie de faire mieux que les autres pour être mieux noté. L'enseignement par compétences proscrit l'apprentissage compétitif mais l'enseignant, sous forme de jeu, peut lancer des défis avec des problèmes ouverts à résoudre.

Autonomie: l’apprenant autonome est celui qui utilise des stratégies d’apprentissage pour apprendre seul. L’utilisateur autonome de la discipline, est celui qui, quelle que soit la situation, est capable de mobiliser ses connaissances et ses capacités pour atteindre un but fixé sans que l’on ait besoin de lui dire ce qu’il faut utiliser. (Claire Bourguignon)

Béhaviorisme : La Psychologie béhavioriste incarne le comportement et le conditionnement, le sujet apprend grâce à une modification du comportement provoqué par des stimuli (Y. Rolland)

Capacité: aptitude généralement acquise par un apprentissage et permettant d’exercer des activités dans divers champs de connaissance. Une capacité est un potentiel dont dispose un élève; elle n’est pas directement observable et se manifeste au travers de compétences. (L’Enseignement de l’Anglais – Préparation au CAPES et au CAPLP2, Y. Cossu; [p.237])

Conflit socio-cognitif: Vygotsky soutient que les interactions sociales sont primordiales dans un apprentissage. Il a développé le concept de la zone proximale de développement. Doise & Mugny présentent les interactions entre pairs comme source de développement cognitif à condition qu’elles suscitent des conflits socio cognitifs. Selon ces deux auteurs, l’interaction sociale est constructive dans la mesure où elle introduit une confrontation entre les conceptions divergentes. Un premier déséquilibre inter-individuel apparaît au sein du groupe puisque chaque élève est confronté à des points de vue divergents. Il prend ainsi conscience de sa propre pensée par rapport à celle des autres. Ce qui provoque un deuxième déséquilibre de nature intra-individuelle : l’apprenant est amené à reconsidérer, en même temps, ses propres représentations et celles des autres pour reconstruire un nouveau savoir. Le narratif devient, dans cette perspective, un moyen de « penser notre propre pensée » (Bruner, 1995) et renvoie à la compréhension de sa propre pensée ainsi que celle d’autrui.

Cognitif: qui a trait à la connaissance et par extension, systèmes d’apprentissage où l’apprenant est conduit à réfléchir sur ce qu’il apprend et la façon dont il apprend.

Compétences Caractéristiques positives d'un individu, témoignant de cette capacité à accomplir certaines tâches. Ensemble de savoirs et de savoir-faire, conduites types, procédures standard, types de raisonnement que l'on peut mettre en œuvre sans savoir nouveau. L'enseignement en arts plastiques est fondé sur les compétences des élèves.

Compétence culturelle: Définition 1: Celle-ci relève de la connaissance et l’appropriation des règles sociales et des normes d’interaction entre les individus et les institution, la connaissance de l’histoire culturelle et des relations entre les objets sociaux. (Sophie Moirand, Enseigner à communiquer en langue étrangère). Définition 2: On appelle compétence culturelle un ensemble d’aptitudes permettant d’expliciter les réseaux de significations implicites, à partir desquelles se mesure l’appartenance à une communauté culturelle donnée. (Geneviève Zarate citée par Luc Collès, Monique Denyer, Compétence culturelle et stratégies didactiques). Définition 3: La compétence culturelle est la capacité à utiliser un ensemble de savoirs et savoir-faire culturels, sociaux et historiques pour comprendre et se faire comprendre d’une communauté culturelle donnée.

Connaissances Nous appelons connaissance engagée dans une situation ce qui permet à un sujet qui doit, dans cette situation, envisager une série de choix possibles, de prendre une décision, de manière reproductible (c'est-à-dire la même décision pour une situation analysée comme de même type). Elles sont liées au sujet.

Connaissances déclaratives correspondent au savoir théorique. Savoir que la terre tourne autour du soleil est un exemple de ce type de connaissances. En fait, ces connaissances sont souvent ce qu'on peut apprendre par coeur. À l'école, une grande part de ce qu'on enseigne est de type déclaratif.

Connaissances procédurales, comme le terme l'indique, concernent les procédures; il s'agit ici de savoir comment faire. Les problèmes ouverts en arts plastiques mettent en scène des connaissances procédurales.

Connaître (l'enfant, l'élève) v. t., activité peu identifiable et dont on perçoit difficilement le terme, mais considérée souvent, dans le domaine pédagogique, comme un préalable nécessaire à l'action avec (ou sur) l'enfant ou l'élève : "Pour enseigner les mathématiques à John, il ne faut pas seulement connaître les mathématiques, il faut aussi connaître John". PM

Conscience disciplinaire : manière dont les élèves (re) construisent la discipline. Nécessité donc de prendre en compte les formes de ces représentations : nombre d'élèves ont des difficultés à indexer disciplinairement le travail qu'ils effectuent. Hypothèse forte : les performances des élèves dans une discipline donnée dépendraient, au moins en partie, de la conscience qu'ils en ont. Cette notion entre en congruence avec le cadre constructiviste selon lequel tout sujet reconstruit l'univers au sein duquel il s'inscrit. (4). Par exemple au sujet des arts plastiques certains évoquent encore des "cours de dessin" alors que cela fait bien longtemps que ce n'est plus le cas. D'autres disent qu'on fait "n'importe quoi et que tout finit à la poubelle. Que c'est le plus moche des travaux qui obtient la meilleure note" etc.

Consigne: définition de la tâche que l’élève doit accomplir, des conditions, moyens et critères d’évaluation.(Énoncé indiquant la tâche à accomplir ou le but à atteindre. Concevoir une consigne de travail est une activi­té qui mérite une très grande attention, car de la qualité de la consigne dépend en partie la qualité du travail effectué.) On préfèrera parler de "demande" en cours d'arts plastiques.

Consolidation: opération qui vise à faciliter l’appropriation.

Constructivisme: “Théorie de la connaissance (J.Piaget) qui conçoit la dynamique cognitive comme le résultat d’une interaction constante entre le sujet et le milieu.” (D.Bailly dans Les mots de la didactique des langues)

Contrat didactique Le contrat didactique est le résultat de la négociation des rapports établis explicitement et implicitement entre un élève ou un groupe d'élèves, un certain milieu et un système éducatif, aux fins de faire approprier aux élèves un savoir constitué ou en voie de constitution. "Il désigne les règles implicites qui régissent la relation enseignant/apprenant" Philippe Meirieu

Culture: La culture est, selon le sociologue québécois Guy Rocher, « un ensemble lié de manières de penser, de sentir et d’agir plus ou moins formalisées qui, étant apprises et partagées par une pluralité de personnes, servent, d’une manière à la fois objective et symbolique, à constituer ces personnes en une collectivité particulière et distincte. » (Guy Rocher, 1969, 88). (Wikipédia)

Demande : définition du problème ouvert que l'élève doit résoudre , des conditions, moyens et critères d'évaluation

Disciplines scolaires : construction sociale organisant un ensemble de contenus, de dispositifs, de pratiques, d'outils... Articulés à des fins éducatives, en vue de leur enseignement et de leur apprentissage à l'école.

Dispositifs pédagogiques : Un dispositif pédagogique met à la disposition d'un scénario pédagogique des moyens logistiques et des ressources (techniques, humaines, etc.) pour permettre sa mise en œuvre. L'acception systémique du dispositif se réfère à un modèle socioconstructiviste interactionniste des apprentissages. "Définissons un Dispositif comme une articulation d’éléments hétérogènes, matériels et symboliques (Charlier & Peter, 1999 ; Weisser, 2007), comme un ensemble de moyens mis en œuvre dans un but explicite, du moins dans l’esprit de son concepteur (Meunier, 1999). C’est par lui que l’enseignant essaie de prévoir et de baliser le parcours de formation qu’il propose à ses apprenants, sous l’influence de ses choix didactiques ou pédagogiques." (5)

Évaluation formative : « Évaluation intervenant au cours d’un apprentissage ou d’une formation, qui permet à l’élève ou à l’étudiant de prendre conscience de ses acquis et des difficultés rencontrées, et de découvrir par lui-même les moyens de progresser. ». C'est cette forme d'évaluation que l'enseignant d'arts plastiques doit mettre en place par l'alternance constante de phases de pratiques et de mises en commun.

Expérimentation :  Expérience provoquée en vue d'observer le (ou les) résultat(s) 

Exploration : partir de l'inconnu vers le connu par le biais d'expériences diverses.

Expérience : Pratique de quelque chose. Idée d'éprouver une action, une idée, une intention.

Enseignement Organisation intentionnelle d'apprentissage dans le cadre d'un projet social de communication et de diffusion de connaissances déterminées..

Institutionnalisation Dans la théorie des situations didactiques, la notion d'institutionnalisation désigne l'ensemble des processus locaux et globaux par lesquels les connaissances construites au sein de la classe, individuellement et collectivement, sont reliées par l'enseignant aux savoirs institutionnellement reconnus visés par l'enseignement. Elle fixe les connaissances. C'est la propriété des mises en commun et des réinvestissements.

Métacognition : En psychologie, la métacognition est la « cognition sur la cognition » (le préfixe μετά signifiant « sur, à propos » en grec ancien). Autrement dit, la métacognition consiste à avoir une activité mentale sur ses propres processus mentaux, c'est-à-dire « penser sur ses propres pensées ». C'est bien ce qui est recherché en arts plastiques : que l'élève élabore une pensée (conceptualisation/conscientisation) sur sa pensée (intention, idée, procédés, etc). Le rôle de la mise en commun est de parvenir à cet état de conscience de soi et de rationnalisation.

Mise en commun : phase à l'oral où l'élève met en mot ses intentions ou explique celles des autres ou celles des artistes. De cette mise en commun doivent ressortir des connaissances et des savoirs.

Modalités pédagogiques Toute formation met en jeu des modalités pédagogiques qui déterminent la nature des mises en situation d’apprentissage proposées par le formateur pour permettre l’acquisition des savoirs, des savoir faire ou des savoir être liés aux objectifs d’une séquence de formation. La détermination de ces modalités dépend en grande partie : de la nature des objectifs, et des modèles de l’institution, et des contraintes organisationnelles. (Les modalités font référence aux différents modes d'accès à l'information)

Objectifs pédagogiques sont « tout ce qu’un individu doit apprendre ».1 Les objectifs se situent « du point de vue de l’enseignant » : ils montrent une intention pédagogique de l’enseignant à l’égard de l’apprenant. Aujourd’hui, les objectifs sont définis selon :

─ le niveau d’activité intellectuelle (connaissance, analyse, compréhension…)

─ le type d’apprentissage (méthode, stratégie, attitude…)

─ une catégorisation des opérations cognitives et affectives (savoir, savoir-faire, savoir-être). Les objectifs en arts plastiques engagent le faire, le voir, le dire, l'écouter.

Robert Franck Mager (1962) dit que la formulation des objectifs doit respecter 3 critères :

• Décrire le comportement observable de l’élève attestant l’apprentissage.

• Décrire les conditions de réalisation du comportement attendu.

• Préciser la performance minimale à atteindre.(3)

Pédagogie de projet: la pédagogie de projet est une pratique de pédagogie active qui permet de générer des apprentissages à travers la réalisation d’une production concrète. Le projet peut être individuel ou collectif. Lors de la démarche du projet, l’élève est placé en situation de résolution de problèmes. Il participe ainsi au processus d’apprentissage. Cette pédagogie est également fondée sur la motivation des élèves et permet l’objectif de réalisation concrète. C'est ce qui est préconisé en arts plastiques. Le projet peut partir de celui de l'élève pour aboutir à un projet de groupe classe.

Pédagogie différenciée: tentative de réponse à l’hétérogénéité des classes par une adaptation des démarches, des supports, des aides, des modes d’évaluation, etc., aux besoins des apprenants ou groupes d’apprenants. (L’Enseignement de l’Anglais – Préparation au CAPES et au CAPLP2, Y. Cossu; [p.242])

Pensée divergente est un processus ou une méthode de pensée utilisée pour produire des idées créatives en envisageant de nombreuses solutions possibles. C'est cette forme de pensée que les élèves doivent acquérir en cours d'arts plastiques.

Pensée convergente est un terme inventé par Joy Paul Guilford en opposition à la pensée divergente. En général, ce terme exprime la capacité à donner la réponse "correcte" à des questions standardisées qui ne requiert pas de créativité particulière.

Progression en spirale: démarche prenant appui sur les acquis des apprenants mais enrichie de nouveaux éléments.

Remédiation : tâches visant à apporter de l’aide à l’apprenant sur un point précis ayant posé problème lors de l’apprentissage.

Savoir Un savoir est un ensemble de connaissances contenues culturellement dans une institution. Il est indépendant du sujet.

Situation (correspondant à un savoir) Le terme situation désigne l'ensemble des circonstances dans lesquelles se trouve le sujet (élèves, professeurs…), les relations qui unissent un milieu, l'ensemble des données qui caractérisent une action ou une évolution (d'après Brousseau- Théorie des situations didactiques). "La situation correspond pour nous à ce qui est effectivement réalisé, à ce qui est vécu par les protagonistes de la relation éducative, ici et maintenant" (6)

  • Situation didactique (relativement à savoir) Une situation didactique est une situation où se manifeste directement ou indirectement une volonté d'enseigner, un enseignant (Brousseau, Théorie des situations didactiques)

Situation-problème : Nom donné à une pratique alternative du cours : sur un thème (notion, etc) dont il pressent les difficultés et les obstacles que ses élèves peuvent trouver dans sa rencontre, l’enseignant propose à sa classe  des consignes ouvertes propres à leur faire s’expliciter leurs représentations et prendre conscience d’obstacles proposés à leur compréhension - déstabilisation censée être constructive de connaissances pour chacun, à la fois par le « conflit cognitif » ainsi produit en lui-même et par le conflit « socio-cognitif » installé par la discussion collective avec ses condisciples et avec le maître. En arts plastiques, l'enseignement est fondé sur des situations-problème.

  • Situation-problème est une tâche concrète à accomplir dans certaines conditions qui supposent que les personnes franchissent un certain nombre d'obstacles incontournables pour y arriver.
  • La situation-problème est toujours une fiction sous contrôle.
  • La situation-problème fait partie des outils d'une pédagogie fondée sur l'autoconstruction des savoirs.
  • "Les situations problèmes permettent d’introduire progressivement des constructions (sur le mode scientifiques) de réseaux de concepts, en particulier des représentations structurées, des liens systémiques avec d’autres concepts ou avec des procédures, des généralisations. Elles permettent aussi de stabiliser des schèmes et des invariants opératoires et le plus souvent de les faire émerger comme procédures explicites" (2)

Styles pédagogiques : On peut analyser les styles pédagogiques à partir de 3 dimensions : La dimension personnelle: comprend des éléments cognitifs qui structurent la pensée du formateur, et des éléments affectifs qui structurent ses valeurs. La dimension relationnelle : la manière de communiquer avec l’apprenant, avec le groupe : La dimension didactique : la manière d’organiser les apprentissages Le style expositif, où le formateur s’adresse au groupe entier pour transmettre la bonne parole, · le style interrogatif, où le formateur dirige la réflexion du groupe par un jeu de questions, · le style incitatif, où le formateur stimule l’apprentissage en s’appuyant sur les apports des apprenants par le biais de questions ouvertes, · le style animateur, où le formateur s’appuie sur le travail de groupe et ses interactions pour construire le savoir, · le style guide, où le formateur privilégie la relation d’aide et la relation individuelle, dans un travail d’accompagnement. Ce style n'est pas adapté à l'enseignement des arts plastiques où l'élève doit construire lui-même ses apprentissages en mettant en oeuvre ses compétences. On préfèrera le style incitatif. Mais on pourrait s'interroger sur la pertinence d'un style expérientiel (j'ai emprunté ce concept au marketing) basé sur l'immersion, l'expérimentation et l'exploration par approches successives et tâtonnement où les sens jouent un rôle important, une forme d'expérience sensible. Dans ce style, le statut de l'erreur aurait une place bien particulière comme génératrice de sens.

Tâches: activité définie par un objectif, un dispositif et des modes d’évaluations. "Une tâche seule n’est rien sans la situation qui l’accompagne et qui lui donne son aspect particulier. Pour qu’une personne puisse mettre en oeuvre les savoirs, les savoir-faire et les savoir-être d’une compétence il faut qu’elle puisse d’abord comprendre la situation où se déroulera l’action qui lui sera demandée de faire." (1)

Transfert, n. m., terme qui désigne originellement une action de déplacement. Utilisé en pédagogie et en didactique, en particulier dans l'expression "transfert de connaissance", pour signifier l'utilisation d'un savoir dans un autre cadre contexte (informationnel, matériel, institutionnel) où il a été acquis. Objet de nombreux débats. PM

Transposition didactique La transposition didactique décrit les choix, les découpages, les transformations des savoirs appris à un moment donné comme référence dans les différentes institutions. "Elle désigne les transformations que subit un "savoir savant" pour devenir objet d'enseignement"Philippe Meirieu

Variable didactique Une variable didactique un élément de la situation qui peut être modifiée par le maître, et qui affecte la hiérarchie des stratégies de solution.

Zone proximale de développement (ZPD): aussi traduit par «zone de proche développement» ou «zone de développement prochain» dans les traductions les plus récentes est un concept issu du travail de Lev Vygotski sur le développement précoce de l’enfant. Cette théorie suggère que les enfants sont aptes à mieux apprendre les problèmes et à s’améliorer davantage autour d’un enfant plus expérimenté, d’un parent ou d’un enseignant, plutôt que d’un enfant à leur niveau cognitif. Cela encourage donc l’apprentissage en milieu scolaire à ce stade de la vie. La zone proximale de développement augmente nettement le potentiel d’un enfant à apprendre plus efficacement. (wikipedia)

Sources directes : https://meefanglais.wordpress.com/glossaire-de-didactique/ https://didapro.me/glossaire-2/ http://www.formations.philippeclauzard.com/Glossaire-didactique.pdf file:///Users/danieleperez/Downloads/DT01-320103-styles_apprentissage%20(1).pdf

http://www.lmg.ulg.ac.be/articles/situation_probleme.html

(1) https://didapro.me/2010/01/02/la-situation-didactique-en-formation-professionnelle/

(2) https://www.cairn.info/revue-carrefours-de-l-education-2008-2-page-99.html

Schémas : https://www.verbotonale-phonetique.com/daujourdhui-a-hier-didactique-fle/ http://pedagogieducfanicolasalbano.over-blog.com/2014/11/le-triangle-pedagogique.html

(3) https://preparerlecrpe.files.wordpress.com/2015/09/didactique-franc3a7ais-fiche-2-objectif-et-compc3a9tence.pdf

(4) https://www.google.com/search?q=dictionnaire+didactique+pdf&rlz=1C5CHFA_enRE751RE751&oq=dictionnaire+didactique&aqs=chrome.3.69i57j0l5.8330j0j8&sourceid=chrome&ie=UTF-8

(5) https://journals.openedition.org/questionsvives/271

(6) https://journals.openedition.org/questionsvives/271

Pour en savoir plus :

https://www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=DBU_REUTE_2013_01_0009

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.