Le cheval dans l’art

Le cheval est un animal difficile à représenter à cause de son anatomie complexe. C’était un exercice de style dans l’enseignement des Beaux-Arts car l’artiste pouvait faire preuve de sa virtuosité dans la représentation de cet animal. Le cheval a accompagné l’homme depuis la nuit des temps. Il y a un article complet sur Wikipedia sur le cheval dans l’art mais dans cet article, nous verrons l’odyssée de sa représentation et de sa présentation dans l’art.

Le cheval est représenté pendant la préhistoire sur les parois des grottes. (trait, forme, contours)


Les avantages militaires mis à part, le cheval dans l’Égypte antique va être utilisé comme un nouvel attribut de la puissance des pharaons.

Bas-relief sculpté sur un mur du temple de Médinet Habou

La Grèce antique

Le quadrige de Saint-Marc à Venise : l’origine de cette œuvre grecque reste, aujourd’hui encore, sujette à controverses. Certains spécialistes la datent du IVème siècle avant J.-C.  d’autres du IIème siècle de notre ère. Ornant l’hippodrome de Byzance, ce quadrige fut transporté à Venise après le sac de Constantinople en 1204. De 1798 à 1814, il fut installé sur l’Arc de triomphe du Carroussel, à Paris, avant de revenir dans la Cité des Doges. (1)

La Rome antique

La statue équestre de Marc Aurèle est une statue antique conservée dans les musées du Capitole, à Rome.

Copie en bronze de la statue originale romaine de Marc Aurèle, aujourdhui conservée au Palazzo Nuovo

 

Le Moyen-âge :

Le cheval au Moyen Âge est largement utilisé par l’Homme pour la guerre, le transport, et dans une moindre mesure l’agriculture. Ces animaux diffèrent par leur conformation et leur élevage du cheval moderne, et sont en général de plus petite taille.

Image du xve siècle représentant Charlemagne avec un cheval de type médiéval.

Un samurai qui monte son cheval dans la guerre contre la Mongolie.

Une part de la peinture en rouleau « Moko shurai ekotoba » (13eme siecle)

La Renaissance :

La bataille de San Romano, 1438, peinte par Paolo Uccello : le mouvement s’empare des animaux.

Léonard de Vinci étudie l’anatomie des chevaux

Jacques Louis David représente Le Premier Consul franchissant le Saint Bernard, 1800. Le cheval représente le pouvoir et son étendue. Le portrait équestre est un genre à part entière.

Le Cavalier bleu (en allemand : Der blaue Reiter) est un groupe d’artistes d’inspiration expressionniste, qui s’est formé à Munich. Ce groupe organise deux expositions (en 1911 et en 1912) et publie un almanach en 1912.Cheval dans un paysage de Franz Marc (1880-1916), la couleur du cheval ordonne la composition du tableau.

Parfois, toujours sous les mêmes pinceaux de l’artiste, les chevaux deviennent bleus.

Le cheval dans l’art contemporain:

Un corps d’étalon suspendu par des sangles est exposé à la vue de tous à Genève. Les réactions sont plutôt vives. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’œuvre de Maya Bösch et Régis Golay est saisissante. (2)

Cheval en repli par Emilie Pitoiset

« En sa présence scellée dans son immobilité se condense toute l’histoire de l’art : l’épopée du « Cavalier bleu », la légende animalière de Franz Marc, Yves Klein et ses morceaux tangibles du ciel. Ce cheval si matissien, si kitsch, si pop, si neuf, peut se multiplier, comme la forme dans une toile de Viallat, pour remplir l’espace.  » Assan Smati expose ses chevaux bleus. (3)

Claudia Fontes expose « El Problema del Caballo » (‘Le Problème du cheval »). L’animal est représenté selon le point e vue de la petite fille. Le cheval apparaît géant et nous renvoie à des sensations ressenties durant notre enfance face à cet animal.

Conçu il y a un petit moment par l’artiste Babis Panagiotidis résidant en Allemagne, voici une réplique de Cheval de Troie de la mythologie grecque entièrement composé de touches de claviers liées les unes aux autres à l’aide de câbles et de résine.

 

Comment ne pas songer aux intrusions malveillantes sur nos ordinateurs ?

 

(1) http://biofaune.canalblog.com/archives/2013/02/28/26525706.html

(2) https://www.lematin.ch/suisse/cheval-mort-c-lart/story/24918227

(3) https://www.artcotedazur.fr/actualite,109/art-contemporain,34/assan-smati,3444

D’autres thématiques ici :

Les constituants dans les arts plastiques

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.