Le rhinocéros dans l’art


Les rhinocéros sont les mammifères périssodactyles appartenant à la famille des rhinocérotidés (Rhinocerotidae). Toutes les espèces de rhinocéros sont actuellement en voie de disparition.

Rhinocéros blanc :

Le rhinocéros possède un statut particulier dans l’imaginaire européen puisque sa connaissance et ses descriptions ont longtemps vécu en parallèle avec la composante mythique véhiculée par la licorne.

« Le rhinocéros, dont le nom en latin, rhinoceros, est déjà fixé à l’époque romaine et signifie littéralement corne sur le nez, est un animal qui a toujours impressionné l’homme par son aspect terrifiant et massif. Représenté dès les temps préhistoriques, il a, au cours des siècles, été souvent l’objet d’estampes, de tableaux ou de sculptures. Ce thème apparaît également dans la littérature ou le cinéma. »Wiki.

Le rhinocéros est bien présent dans l’art et cela depuis la préhistoire. Dans la grotte Chauvet, un rhinocéros à grande corne s’affiche sur les parois. Le trait est précis et vif. La maîtrise du geste est à couper le souffle.

Le rhinocéros dans l’Egypte antique est confondu avec la licorne. Il existe des représentations de cet animal par exemple Thoutmôsis chassant le rhinocéros.

Il y a également un rhinocéros à deux cornes sur la Mosaïque Barberini de Préneste (Palestrina), qui reproduit un original égyptien du IIe s. av. J.-C

En Chine, des vases en bronze (zun) en forme de rhinocéros ont été découverts, datant des dynasties Shang (XIe s. av. J.-C.) et des Han occidentaux4 (206 av. J.-C. – 9 ap. J.-C.).

Le rhinocéros fait son apparition dans l’Antiquité romaine. Rhinocéros, mosaïque de la Grande Chasse de la villa romaine du Casale, Sicile, Italie : un groupe de soldats romains capture au lasso un rhinocéros indien dans un marécage.

Il faut attendre la Renaissance pour que le Rhinocéros de Dürer circule dans toute l’europe et soit connu du public. Cet animal est recouvert d’une dure carapace et une corne de licorne est placée sur sa tête. Ce modèle restera d’actualité jusqu’au XVIIIème siècle avec la tournée de Clara qui fut exposée dans toute l’Europe au cours des années 1740 et 1750.

Dürer n’avait jamais vu de rhinocéros et a réalisé sa gravure à partir d’un texte écrit et d’un rapide croquis d’un rhinocéros indien. Cette gravure de Dürer est encore la source d’inspiration de nombreuses oeuvres d’art dont celle de Dali.

Au XVI ème siècle, Jean Bologne figure un rhinocéros. Florence, Villa Medicea di Castello : sculpture de Jean Bologne. On reconnaît l’influence de la gravure de Dürer.

Jean-Baptiste Oudry. 1749. « Clara le rhinocéros. Staatliches Museum, Schwerin. Clara, née vers 1738 dans l’Assam et morte le 14 avril 1758 à Londres, est un rhinocéros indien femelle. C’est le cinquième rhinocéros à parvenir vivant dans l’Europe moderne, et le premier à gagner une célébrité internationale comparable à celle du Rhinocéros de Dürer »wiki

Le Rhinocéros Clara, France ou Allemagne, vers 1750-52

« Clara fut adoptée en Inde par le directeur de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales qui s’en défit en 1740. Elle fut alors envoyée en Europe où son propriétaire l’exposa un peu partout en Europe. En 1749 elle est reçue par Louis XV puis présentée pendant cinq mois à Paris où la mode « à la rhinocéros  » fait fureur et où Oudry lui tire le portrait. elle est ensuite à Venise où Pietro Longhi l’immortalise aussi. »Marie Lavin.

Clara à côté d’un squelette humain, gravure de Jan Wandelaar pour les Tabulae sceleti et musculorum corporis humani de Bernhard Siegfried Albinus.

Rhinocéros d’Oudry

Rhinocéros de Longhi :

Clara et un Turc, 1752, porcelaine de Meissenpar Johann Joachim Kändler.

Clara à Venise, 1751, tableau de Pietro Longhi (ou de son atelier).

Circle of Pietro Longhi
Italian, about 1751
Oil on canvas
21 7/8 x 28 3/8 in.
EX.2007.1.48
Banca Intesa Collection, Vicenza

Clara à Augsbourg, 1748, gravure de Johann Elias Ridinger. La représentation est plus naturaliste.

Le Rhinocéros unicorne de l’Histoire naturelle de Buffon, édition de Leipzig, 1767.

 Joseph Charles BEUZON Dessin animalier représentant un Rhinocéros chargé par des chiens de chasse en Afrique Crayon sur papier, oeuvre du XIXème siècle

Le Rhinocéros de Jacquemart André a été commandé pour l’Exposition Universelle de 1878 et placé dans les jardins du Palais du Trocadéro. Lorsque le Palais a été démoli, la sculpture a été localisée entre 1935 et 1985, Porte de Saint-Cloud, Paris. En 1986, il fut attribué au musée d’Orsay à Paris, restauré et exposé dans l’esplanade. Wiki

Rinoceronte vestido con puntillas, de Salvador Dali en 1956 reprend les caractéristiques de la gravure de Dürer.

« Sculpteurs inclassables, Claude et François-Xavier Lalanne ont toujours exposé ensemble, avec l’idée commune de donner parfois à la sculpture une fonction. De ces oeuvres souvent hybrides, naissent l’étonnement, l’amusement, une poésie empruntée de surréalisme guidée par le jeu de mots, des formes et des matières »(1). Les animaux sont détournés pour créer des meubles parfois insolites et drôles.

Le rhinocrétaire, exposition de 1977

Niki de Saint Phalle réalise son rhinocéros coloré. Rhinocéros, 2000
Sérigraphie originale sur papier ajouré

Xavier Veilhan (1963 – )

Le Rhinocéros 1999 – 2000 Résine, peinture polyester, vernis 110 x 415 x 140 cm Poids : 100 kg

« Quand je fais Le Rhinocéros rouge, je fais un rhinocéros « le plus rhinocéros et le plus rouge ». Si je peux pousser le bouton à fond, je ne m’en prive pas. J’aime l’idée de concevoir des oeuvres qui puissent fonctionner comme des souvenirs – comme des images qui, à la manière des icônes sur un écran d’ordinateur, transportent intellectuellement ceux qui les activent ». Xavier Veilhan. L’oeuvre est donc le souvenir icônisé. » Xavier Veilhand

Oeuvre de Veilhand créée pour la boutique Yves Saint-Laurent Rive gauche Homme à New York et présentée de février à mai 2000

Wang Ruilin, artiste chinois offre une épure de rhinocéros toute en finesse et élégance.

 

NoeTwo…graffiti …Rhino le rhinocéros figure dans le monde du graff

Unicorn par A-MO, 2015. Seulement quatre couleurs sont présentes dans ce graffiti.

Paul Le Gall, Rhino en 2015. fait un jeu de mots.

DTone Métamorphose Camo, 2016, le rhinocéros est superposé à un tank.

German Rhinoceros (Tank Hunter)

 » Rhino tank  » (initialement appelé  » Rhinoceros « ) était le surnom américain attribué aux chars alliés équipés de « défenses », ou dispositifs de coupe à haies , pendant la Seconde Guerre mondiale .

« Le photographe anglais Nick Brandt a parcourut l’Afrique pour produire une trilogie de livres sur les animaux sauvages, contrairement à la photographie de nature classique, il travaille en noir et blanc avec un moyen format et sans utiliser de téléobjectif puissant ce qui l’oblige à s’approcher des animaux. »(2)

Cet animal est en voie de disparition.

Bientôt nous n’aurons plus que les sculptures hyperréalistes de Jacques WETTERER  qui est un sculpteur qui se consacre à la reproduction du monde animal, pour nous rappeler la présence des rhinocéros dans le monde.

Rhinocéros blanc furieux

(1) http://madparis.fr/francais/musees/musee-des-arts-decoratifs/expositions/expositions-terminees/les-lalanne/presentation-2429

(2) http://www.laboiteverte.fr/les-animaux-africains-de-nick-brandt/

D’autres thématiques ici :

Les constituants dans les arts plastiques

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.