Travailler seul ou en groupe ?

Notre métier nous demande de faire face à une grande solitude. Nous sommes souvent seuls dans notre établissement. Mais il y a les formations qui sont l’occasion de rencontrer nos collègues. Ces moments de partage nous permettent de sortir de notre ordinaire.

Travailler seul ou en groupe ?

Ce sont deux modalités de travail qui se complètent.

Le travail en solitaire, intelligence intrapersonnelle, permet de se concentrer plus efficacement qu’en groupe, intelligence interpersonnelle, où les interactions peuvent nous distraire. Le travail seul permet d’atteindre l’objectif qu’on s’est fixé. Pour mémoriser par exemple, il est préférable d’être seul. Cette solitude est nécessaire par moment. Tout dépend de son orientation. Par exemple, la tenue de ce blog ne permet pas le partage jusqu’à présent. J’ai essayé à plusieurs reprises de proposer à mes collègues de participer à la rédaction d’articles en vain jusqu’à la rencontre avec Marie Lavin. Un collectif peut voir le jour si les personnes sont en contact régulier afin de créer une cohérence dans la politique éditoriale. Pour la rédaction de cet article, nous avons échangé quotidiennement par mail et par téléphone.

Le travail en solo est une sorte de retraite où le silence ambiant nous permet de mieux avancer, de personnaliser nos recherches, d’approfondir des notions et d’aller jusqu’au bout de notre pensée. Cette pratique en solitaire n’est pas une forme d’égocentrisme de la part de celui qui l’exerce, mais une forme d’exigence extrême.

L’article sur La présence des noirs dans l’art rédigé avec Marie Lavin a pu porter ses fruits car nous avions les mêmes exigences et les mêmes objectifs avec des compétences complémentaires.

Le travail de groupe est d’un tout autre ordre. C’est une pratique soutenue voire quotidienne. « La connaissance non partagée n’a pas vraiment son utilité. » Desbiens Daniel. Cela ne veut pas dire que le travail seul est inutile. « Toute forme de notre connaissance commence par les sens, passe par delà à l’entendement et s’achève dans la raison » écrit Kant dans la Critique de la Raison pure. Celui qui sait est animé par une volonté de partage bien évidemment.

Le travail de groupe est une discipline qu’on s’administre à plusieurs et à l’unisson. Les règles doivent être claires et les objectifs précis. On peut par exemple exercer ce travail d’équipe de plusieurs façons : scinder les tâches à effectuer (mais ce sera une addition de travaux faits en solo) ou alors décider de tout faire ensemble, ce qui prend plus de temps. « Personnellement, durant mon année de médecine, j’ai été dans un 1er groupe, puis dans un 2ème pour finalement terminer tout seul. Et c’est en étant tout seul au second semestre que j’ai tout explosé me permettant de gagner plus de 100 places au classement. » témoigne un étudiant en médecine. (1)

Les avantages à travailler seul :

La gestion de son temps, la responsabilité entièrement assumée, la capacité à faire des choix, la flexibilité. (2)

Les inconvénients :

Pas de confrontation à d’autres avis, pas de mise en perspective, pas de dialectique, on risque de tourner en rond.

Les avantages à travailler en groupe :

la motivation, le partage, le questionnement auquel on n’aurait pas pensé, l’enrichissement personnel, le dialogue.

Les inconvénients :

le rythme de travail, les inégalités, perte de contrôle (qui ne se gagne que dans la confiance), le travail en groupe cela s’apprend.

Et enfin il y a notre tempérament qui entre en ligne de compte. Pour nourrir ce blog, c’est une vraie discipline que je poursuis depuis 8 ans. Une discipline quotidienne nourrie par les échanges avec les internautes. Animer un blog, contrairement aux idées reçues, n’est pas vraiment un travail en solitaire. Le courrier qu’on reçoit quotidiennement nous permet de mettre de la distance avec nos publications, nos idées et renouvelle nos envies.

Le meilleur des principes de travail est de proposer les deux modalités mais surtout de laisser le choix à celui qui oeuvre.

« Un leader… est comme un berger. Il reste derrière le troupeau, laissant les plus adroits aller devant, après quoi les autres suivent, sans réaliser que, tout le long, ils ont été dirigés par-derrière. » – Nelson Mandela

On n’est leader que de soi même.

(1) http://clubmedecine.fr/vaut-il-mieux-travailler-en-groupe-seul/

(2) https://plaisir-d-apprendre.com/apprendre-en-groupe-ou-apprendre-seul/

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.