Le brouillard dans l’art

Le brouillard est un sujet avec des vertus plastiques appréciées par les peintres. En effet, par son aspect flou, il permet d’introduire au coeur de la profondeur du paysage une forme de planéité picturale. En tant que voile opaque, il occulte la troisième dimension tout en laissant apparaître de ci de là des éléments de celle-ci sur ses différents plans. Le brouillard permet de s’exercer à la couleur pure et à ses effets et nuances dans la figuration.

« Avez-vous déjà entendu parler de Youri Norstein ? Ce réalisateur russe est principalement connu pour son court-métrage d’animation Le Hérisson dans le brouillard (1975). Ce petit conte plein de poésie, qui flirte vaguement avec le fantastique, nous raconte les rencontres (personnages bienveillants ou effrayants) d’un hérisson qui s’est égaré dans le brouillard. » (1)

Mais regardons ce que le brouillard a donné dans l’histoire de la peinture.

Hendrick Avercamp, Patin à glace dans un village, 1610, huile sur toile, Rijksmuseum
Brume et brouillard de l’hiver glacial. Le paysage à l’arrière plan s’achève dans la brume.

Caspar Friedrich Lander, voyageur contemplant une mer de nuages, 1818

Le brouillard met en scène le paysage qui devient plus étrange et mystérieux.

Turner représente des paysage peints dans la brume où les contours se perdent dans le brouillard. Lever de soleil et monstres marins, William Turner, 1845

Toujours de Turner, Le brouillard sur la ville de Londres, 1856

The Thames above Waterloo Bridge c.1830-5 Joseph Mallord William Turner 1775-1851 Accepted by the nation as part of the Turner Bequest 1856 http://www.tate.org.uk/art/work/N01992

Londres, le Parlement, trouée de soleil dans le brouillard est un tableau du célèbre peintre impressionniste Claude Monet (1840-1926) Paris, musée d’Orsay © RMN (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski. Le paysage émerge délicatement dans la brume rosâtre. Le contraste des couleurs chaudes et froides permet de distinguer le bâtiment dont la tour nargue le soleil.

Nathalie Dumontier dans Le brouillard m’envahit, représente le brouillard avec un camaïeu de bleus.

L’artiste Yang Yongliang dans ses paysages apocalytiques représente des atmosphères brumeuses. C’est un artiste chinois né en 1980.
Franck Gervaise, Forêt dans la brume, pastels à l’huile.

Yasuhara Shigemi, artiste japonais, représente des paysages dans le brouillard. Les nuances de blancs sont remarquables.
Brouillards matinaux,

Ann Veronica Janssens MUHKA, Anvers 1997 Installation Brouillard artificiel Dimensions variables. « Sculpteur de l’espace, Ann Veronica Janssens cultive dans son oeuvre la dématérialisation des limites, la magie de la fluidité des formes, où chaque oeuvre semble une nouvelle étape vers le vide. »(2)

Brouillard à Wasteland VI, VII, VIII, stylo bille sur papier, 5,4 x 8,5 cm, 201, Linda Roux : comment tracer sans contours ?

Fujiko Nakaya, Sculpture de brouillard no 08025 (F.O.G.), Musée Guggenheim, Bilbao. Le brouillard cette fois-ci est bien réel. Le spactateur peut pénétrer à l’intérieur de l’oeuvre.

toujours de cet artiste, Fog Sculpture #94925: Foggy Wake in a Desert: An Ecosphere, jardin de sculptures de la Galerie nationale d’Australie, Canberra

Autres thématiques ici :

Les constituants dans les arts plastiques

(1) https://fleurdepluieblog.wordpress.com/2016/11/14/musee-imaginaire-le-brouillard/

(2) http://cac-synagoguedelme.org/fr/exhibitions/32-sculpture-de-fumee

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.