Le tour du monde en poupées.

Cet article propose de faire un tour du monde avec des poupées de chaque continent. Ce jouet familier ou cet objet de rituel change selon les cultures. Les poupées peuvent être belles ou repousser. Elles sont porteuses d’expression. Elles sont aujourd’hui modélisantes et façonnent le comportement des enfants. En effet, une expérience menée avec des poupées noires et blanches a surpris les chercheurs questionnant les enfants. « Dans des études menées dans les années 1950, les pédopsychiatres afro-américains Kenneth et Mamie Clark ont créé le test dit « de la poupée noire » pour mettre en évidence les effets du racisme sur les enfants noirs. Le test met en jeu des fillettes et de jeunes garçons noirs avec deux poupons, l’un blanc, l’autre noir. Quand il leur est demandé de désigner le plus gentil, le plus joli, le plus moche, le plus méchant et celui auquel il s’identifie, une majorité d’enfants attribuent immédiatement les qualités positives au bébé blanc et les négatives au noir, tout en s’identifiant, après un temps d’hésitation, au poupon noir. La valorisation de la diversité des poupées et des corps est ainsi vue comme un moyen de lutter contre des pratiques telles l’éclaircissement de la peau » Wikipédia, Poupée.

Objet de convoitise, elles ponctuent notre enfance et nous avons grandi avec elles. Brutes ou sophistiquées, elles ont un charme plastique évident. En effet, leur matière, texture, couleurs, forme leur donnent des aspects différents.  Dans cet article nous l’étudierons de manière plastique uniquement. Cette approche plastique nous permettra de voir comment l’homme dans ces continents a répondu aux exigences de la miniaturisation. En effet, une poupée est une interprétation du corps humain en miniature et chaque culture propose des réponses à ce changement d’échelle.

L’afrique :

Les poupées sont hiératiques et les formes sont épurées. Elles incarnent un pouvoir souvent celui de la fécondité. Les perles colorées et vives contrastent avec le bois. La perle est un signe de richesse et sont convoitées. Ce contraste entre ces deux matériaux (verre et bois) confère à ces poupées un air mystérieux. La poupée n’est pas fidèle à la réalité : elles sont sculpturales. Les corps sont stylisés et les volumes simplifiés.

Grande poupée Fali Ham Pilu est une poupée de mariage. Portée dans le dos comme un enfant, elle est un gage de mariage.

Poupée fétiche
Poupée de fécondité ASHANTI AKWABA

Ces figurines en bois étaient portées par les femmes enceintes, serrées dans leur pagne, afin d’assurer la venue de beaux enfants.
Ethnie : Ashanti
Pays d’ origine : Ghana

Poupée africaine – BAGGARA – SOUDAN – Le costume de la poupée est fidèle aux tenues portées par les femmes de cette région.

Poupée de fertilité Namji, Dowayo, cette poupée porte au cou un talisman de fertilité. La position des jambes indique un mouvement qui change des représentations précédentes.

Poupee Kuyu ancienne marotte africaine du Gabon,

Poupée jumeau rituelle MPUNDU – TABWA – RDC ZAIRE  Les petites poupées rituelles Tabwa sont fréquemment liées au culte des jumeaux.

Pour un jumeau décédé, une poupée va être sculptée.
Elle bénéficiera des mêmes soins que le survivant et sera nourrie, baignée, aimée comme si l’enfant défunt était vivant.

De plus la poupée sera couchée auprès du jumeau encore en vie. (1)

Poupée africaine de statut de fertilité de bois de Masai. le contraste entre la silhouette épurée et les bijoux sophistiqués est saisissant.

Les poupées aux colliers de perles, symbole de fécondité

« Ces poupées sont fabriquées par les Namji/Dowayo, peuple des montagnes, cultivateur et éleveurs de bovins, vivant au Nord du Cameroun. Elles représentent un garçon ou une fille sous formes stylisées. La coiffure indique le sexe : féminin lorsque le bois est gravé, masculin lorsque des brins de laine ornent le sommet de la tête. « (2)

Poupées Namji/Dowayo en bois et perles – Cameroun © Christie’s Images Limited 2013

Statuette Poupée africaine 32cm fetiche – NAMJI – Cameroun. La forme de cette poupée avec le vide et ses formes stylisées est frappante. La position du corps de la poupée est liée à la fertilité et la fécondité.

Poupée vaudou Roi Du Culte Vaudou Africain et Du Bénin :

Une poupée vaudou est une poupée représentant l’esprit d’une personne, employée pour lui jeter des sorts. Cet objet prétendument magique, devenu un stéréotype de la sorcellerie, est souvent représenté dans la culture populaire. Les clous donnent une expression agressive à la poupée.

L’Amérique :

Les Caraïbes :

Haïti : La poupée vaudou est associé à la culture haïtienne et donc ses racines sont africaines. Il y a tout un rituel prêté au vaudou. (pas d’illustration)

« En Amérique du nord, Les poupées Kachina, de l’ethnie amérindienne Hopi (vivant sur le territoire de l’actuel Arizona, États-Unis), sont sculptées dans la racine de peuplier pour instruire les jeunes filles et les jeunes mariées sur les Katsinas, êtres immortels qui apportent la pluie et agissent comme messagers entre les hommes et le monde spirituel. »(site sur la poupée). La peinture est la technique utilisée pour décorer la poupée : les matériaux sont utilisés de manière minimaliste. La technique de la peinture est en aplats uniformes cernés d’un contour noir.

Cette autre poupée kachina est intéressante avec sa coiffe aux volumes géométriques. L’expression de la bouche tombante est singulière.

Le Mexique :

Ces vieilles poupées mexicaines représentent un homme et une femme dans leur costume traditionnel. Elles ont un pouvoir d’identification. La trame du tissu est large par rapport à la taille des personnages : cela a pour effet de les faire apparaître encore plus petits.

Poupées à soucis ou mangeuses de chagrins ou à rêve.

Origine: Guatemala, Amérique du Sud. Les plus petites poupées au monde. Elles sont sensées faire disparaître les soucis et les chagrins aux enfants. La miniaturisation est extrême. Les couleurs sont vives et joyeuses pour séduire les enfants.

Une autre version des poupées tracas faites en bois creux où l’enfant peut glisser un mot de son chagrin.

Pour une petite poupée amérindienne, ce costume fait en tricot. La texture de la poupée est de ce fait différente.

Les poupées péruviennes sont très colorées et attirantes. Faites essentiellement en tissu, elles sont habillées en costume traditionnel.

Les poupées Inuit (Canada, Alaska, Groenland), en stéatite (pierre à savon) ou en os et remontant sans doute à plus de 2000 ans, sont vêtues de fourrure ou de peau animale et rappellent les tenues traditionnelles pour affronter les grand froids. La texture et la matière de cette poupée sont surprenantes. Transparente, froissée, lisse, la peau donne un nouvel aspect.

« Lors de la colonisation de l’Amérique par les européens aux XVIIe et XVIIIe siècles, à l’instar des pennywoods, diverses traditions amérindiennes sont reprises et combinées pour produire des formes d’artisanat primitives typiquement américaines, telles que les poupées « topsy-turvy » (sens dessus dessous) fabriquées par les esclaves : ce sont des poupées jouets en chiffon avec deux bustes diamétralement opposés, une tête de couleur blanche et une tête noire (photo), probablement données aux filles d’esclaves pour les préparer à l’éventualité d’une vie consacrée à élever deux enfants, un blanc et un noir. »(3)

« La última muñeca, ou dernière poupée, est une tradition associée à la Quinceañera, célébration du quinzième anniversaire d’une jeune fille en Amérique latine, particulièrement au Mexique : pendant le rituel, la jeune fille abandonne une poupée de son enfance pour signifier qu’elle n’a désormais plus besoin d’un tel jouet. »(3). Les jeunes filles portent de vraies robes de soirée aussi sophistiquées que celles des poupées. Le marché de ces poupées s’est développé et l’industrie du jouet profite de cette occasion rituelle pour les jeunes filles. On remarquera dans celle-ci ci-dessous l’architecture des plis.

L’océanie :

Océanie PÉRIODEXIX-XXème siècle CATÉGORIES poupée MATÉRIAUX matière composite / charge magique / bilongo DIMENSION97,00 cm

L’Asie :

Les poupées sont extrêmement raffinées : on remarquera les postures de celles-ci, moins hiératiques que les africaines, les matériaux précieux pour les costumes et coiffes. Les poupées d’Asie, chinoises ou japonaises, sont naturalistes et donnent une image magnifiée de l’humain.

La Chine :

Les Chinois ont été parmi les premiers à fabriquer des poupées en porcelaine. Le goût pour les matériaux précieux est typique de l’Asie.

Ancienne poupée chinoise des années 60

Ancienne Poupée de Fertilité / Temple Chinoise – Chine – Circa 1920. Les articulations sont remarquables ainsi que les textures.

Shiwan poupée maître de belles dames de La Chine ancienne : le costume est précieux et la facture raffinée.

magnifique ancienne impératrice Wu Zetian

Le Japon:

Poupée ancienne du théâtre Nô:

Poupée samouraï musha ningyo

POUPEE JAPONAISE ANCIENNE – THEATRE NOH

Poupée japonaise ancienne : personnage du théâtre Noh debout sur un socle en bois, portant un masque « nomen » et revêtu d’un haori brodé couleur prune.

Geisha, le kimono est précieusement décoré.

POUPEE JAPONAISE ANCIENNE – JINGÛ

Empereur Samouraï Guerrier : les tissus sont nobles avec un beau travail de passementerie : ouvrages de fil destinés à l’ornement, en couture ou en décoration.

Les kokeshi sont des poupées traditionnelles japonaises toutes en simplicité et raffinement.

Poupée traditionnelle japonaise en bois, KOKESHI ancienne, calligraphiée sur le devant., Artisanat Nord de Honshu Japon, Objet ancien. 30cm

Les kokeshi sont en vogue aujourd’hui dans l’art japonais : les formes sont épurées et les couleurs chatoyantes.

L’inde :

RAVISSANTE INDIENNE-POUPÉE ANCIENNE En Terre Cuite Habillée-Vers 1920-1950. Les tissus sont brillants et nobles et l’expression du visage avenante.

Poupée hindoue – Inde – 18/19ème siècle : les traits du visage sont bien marqués.

 

L’europe :

La Befana appartient aux figures folkloriques, pourvue de dons, liés à la fête de la Nativité. La légende dit que la Befana passe dans chaque maison où vivent des enfants la nuit précédant l’Épiphanie (le 6 janvier). Le contraste entre le visage effrayant et le soyeux des tissus est à son paroxysme.

Les poupées espagnoles de danseuses de flamenco sont élégantes et raffinées. La posture des bras et du corps respecte les gestes typiques de cette danse.

Les poupées russes ou matriochka :

Les poupées russes ou matriochkas (russe : матрёшка, pluriel матрёшки matriochki) sont des séries de poupées de tailles décroissantes placées les unes à l’intérieur des autres. Le mot matriochka est dérivé du prénom féminin Matriona, traditionnellement associé à une femme russe de la campagne, robuste et aux formes généreuses, prénom de même étymologie que мать (« mère ») et матрона (« matrone »). On parle aussi parfois de poupée gigogne, en référence à la marionnette de la Mère Gigogne, qui représente une grande et forte femme entourée d’enfants. Le père des matriochka est Sergueï Malioutine.

Sergueï Malioutine (en langue russe : Серге́й Васи́льевич Малю́тин), né à Moscou (Russie) le  et mort dans cette ville (alors en URSS) le , est un artiste russe, peintre et architecte. On offrait jadis ces poupées lors des noces comme symboles de prospérité et d’une nombreuse descendance, mais la tradition est récente, car elles ne sont pas attestées avant la fin du xixe siècle.

C’est en Angleterre que la plupart des poupées de cire fine (poured wax dolls ;
littéralement « cire versée » wax signifiant « cire »)
ont été produites entre 1790 et 1930.
Parmi les plus célèbres firmes anglaises :
Pierotti, Montanari, Meech.

Les costumes sont raffinés et elles paraissent plus vraies que nature grâce à la cire qui permet de figurer de menus détails.

Les poupées dans l’art contemporain :

Michel Nedjar confectionne des poupées avec des formes nouvelles. L’accumulation de poupées met en scène un grand nombre de poupées.

Michel NEDJAR, Série « Poupées de voyage », 1996-2013 ©C.R-B.

Sachiko Sumi revisite la conception des poupées russes :

Poupée russe, 2007
argile, laine, lettre, tissus, ouate, sac de plastique, 12 x 17 x 8 cm

Kader Attia met en scène des poupées de graines avec des pigeons qui mangent petit à petit celles-ci dans une cour de récréation.

« Flying Rats » de Kader Attia en 2007 à New-York Crédits : DON EMMERT – AFP

Autre accumulation de poupées par Rebecca Campeau

Une poupée insolite qui change d’expression assez effrayante :

cliquez sur l'image

Cécile Perra, réalise des poupées de chiffons où viennent se greffer des photographies. Elle mélange des éléments hétérogènes pour composer un tout homogène.

Autres thématiques ici :

Les constituants dans les arts plastiques

Autres tours du monde ici :

Les tours du Monde

(1) https://www.bruno-mignot.com/galeries/poupees/5912-poupee-jumeau-rituelle-tabwa-rdc-zaire-poupees-africaines.html

(2) http://www.notesprecieuses.com/lemagazine/2013/06/17/les-bijoux-en-perles-des-poupees-africaines/

Un site remarquable sur l’histoire des poupées dans le monde à lire avec attention pour compléter mon approche plasticienne de cet objet.

(3)https://www.lesitedespoupees.com/histoire-des-poupees/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.