Le papillon dans l’art

Cet article fait suite à celui de wikipedia sur « le papillon dans la peinture » très bien documenté. Nous voyons ici comment il apparaît dans l’art contemporain.

Jean Dubuffet utilise de vrais papillons dans ses réalisations figuratives ou non.

Dans ce portrait aux ailes de papillons, la matière des ailes de l’insecte donne un aspect nouveau au visage. L’homme est plus proche de la nature et l’opposition pérenne/éphémère est flagrant.

Le strabique, 1953, toujours avec la même technique.

Lionel Sabatté travaille aussi avec de vrais papillons à qui il donne forme humaine en lui personnifiant le corps avec des ongles coupés.

Carlos Amorales est un artiste mexicain né en 1970. Il travaille avec différents media comme la vidéo, l’installation, la photographie ou le papier. Sa pièce Black Cloud rassemble environ 30 000 papillons de différentes tailles faits de papier et accumulés sur les murs et plafonds des lieux d’exposition qu’il investit.

Philippe Pasqua dans sa Vanité, assemble un crâne métallique avec des papillons colorés. L’opposition et le contraste de matières est à son paroxysme. Le métal (éternel) côtoie les ailes de papillon (fugacité). Le lourd et le léger se partagent l’oeuvre.

Serge Déry reprend les anciennes peintures célèbres auxquelles il ajoute des papillons mis en scène avec délicatesse. Le contraste en l’hier et l’aujourd’hui est bien présent soit renforcé avec la composition ou les couleurs. Les temporalités dans ses peintures sont doubles : le temps ancien avec la peinture et les portraits avec l’ici et le maintenant incarnés par les papillons.

Lady Cecilia with butterflies

Huile et feuilles d’or 24 k sur panneau de merisier russe et aluminium

Woman with winged bonnet

Huile et feuilles d’or 24 k sur panneau de merisier russe et aluminium

Damien Hirst réalise des mandalas avec de vrais papillons : ce sont des vitraux contemporains. En effet, les ailes des papillons vibrent avec la lumière.

Ce tableau de Damien Hirst représente un papillon avec de vrais papillons. C’est une mise en abîme. Le tableau change avec la lumière. Papilio Ulysses, Damien Hirst, 2008.

Rebecca Horn quant à elle restitue le mouvement des ailes de papillons reproduit à l’aide de mécanismes.

Sarah Aschley dans sa peinture Double Audrey, met en scène la symétrie du papillon; Son art est fait de cications comme des emprunts à Matisse ou à Frida Kahlo.

PURE EVIL (né en 1968)
INFINITE NEON BUTTERFLY, 2012
Néon américain, miroir infini, système électrique et transformateur. Le papillon est représenté par son bourreau le néon qui l’attire pour mieux le griller. L’opposition papillon/lumière est intéressante dans cette installation.

L’Artiste Mantra Peint des Papillons Géants sur les Murs des Villes : le changement d’échelle ici rend le papillon monumental et miniaturise les immeubles.

D’autres thématiques ici :

Les constituants dans les arts plastiques

Une séquence sur le papillon :

Le papillon, TD

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.