Séquence d’arts plastiques, genèse d’un cours

(En sous page de celle-ci, une page consacrée au rôle du plaisir dans le montage d’une séquence de 3ème)

Comment lire cet article ?

Le texte écrit en noir correspond à ce qui a été préparé chez moi. 

Le texte écrit en vert signale les réajustements effectués en fonction des résultats constatés. (cours en formation, il n’est pas encore définitif)

Construire une séquence de cours en arts plastiques : Ceci n’est pas un modèle mais juste une histoire relatant les coulisses d’une séquence d’arts plastiques, la genèse d’une préparation de cours. Je fais cet effort de clarifier ma pensée pour écrire cette page car des collègues me demandent comment je construis une séquence de cours d’arts plastiques au collège. 

Relation au programme : L’objet dans la culture artistique 

La documentation : Je cherche sur internet parfois des œuvres d’arts, parfois des séquences de cours bâties par mes collègues afin de trouver l’inspiration (quelle notion, quel contenu et quelles références ?). A l’aide des documents d’accompagnement des programmes, je cible le niveau de classe et je vois si ce que je veux enseigner correspond bien au programme. Au centre de ma démarche intervient la notion de plaisir à la fois des élèves mais aussi le mien. Sans plaisir, la séquence sera monotone et peu instructive. Par exemple, m’attelant au niveau de 6ème : je tape « objet lumière art contemporain» et vois ce que google images me propose. 

2014-03-08 11.36.58

En regardant les vignettes je pense à une incitation « Mon objet révèle la lumière ». Viennent alors les notions mises en œuvre par ce sujet : les matériaux, la texture, le contraste, la présentation, la représentation, l’exposition, la matière, l’espace, les couleurs, la brillance, la source lumineuse. Puis je me dis que « l’objet révèle la lumière » est un peu flou. Je dois cibler l’objet qu’ils devront construire pour mettre en évidence la lumière. Quel objet serait susceptible de bien mettre en scène la lumière ? Une lampe ? « Ma lampe révèle la lumière ». Avec cette incitation, les élèves devront chercher une forme jouant avec les ombres et la lumière. Ma séquence se peaufine : « Ma lampe révèle l’ombre et la lumière ».  Regardant à nouveau les vignettes proposées par google, une œuvre d’art attire mon attention : 640x614xshadow_art_001.jpg.pagespeed.ic.1F3-_Th7tf

La séquence me paraît s’enrichir avec l’ombre comme paramètre à étudier. Viennent à mon esprit les notions d’ombres et ombres portées.

Le niveau de classe : Je cible le niveau de classe une fois que mon objectif est fixé et parfois, j’effectue le mouvement inverse partant d’un niveau de classe et cherchant ce que je peux enseigner ensuite. Il y a un mouvement continu entre les programmes et ce que je souhaite enseigner. Parfois, je cherche, une fois l’idée trouvée, je regarde comment mes collègues ont procédé. Je m’interroge sur le niveau général de mes classes et les pré-acquis dans le champ disciplinaire. Les 6èmes ont déjà travaillé le volume, les matériaux mais pas encore l’ombre ni la lumière. Ils pourront ainsi se poser la question de l’éclairage, des effets de matière (brillance et matité). Viennent alors les questions des compétences.

Je me pose la question si le niveau de classe de 6ème est bien pertinent. Ne s’agirait-il pas plutôt des 3èmes ? J’ai maintenu ce dispositif pour les sixièmes en pariant sur leur créativité. De plus, ils devront se pencher la question sur la fonction des objets; ici la lampe. Je ne regrette pas d’avoir maintenu ce niveau de classe. 

Les compétences : Un petit résumé des compétences trouvé sur le site académique de la Réunion est une bible pour moi. C’est là que j’interroge mon dispositif s’il est à même d’enseigner des compétences et des apprentissages.

tableaux-programmes-1 tableaux-programmes-2

Apprentissages :

Tirer parti des matériaux pour engager une démarche créative

Expérimenter des techniques variées

Elaborer des volumes en exploitant le plein et le vide.

Les Compétences :

-Choisir, organiser et construire des objets en trois dimensions à des fins d’expression

-Reconnaître différents statuts de l’objet (objet d’art qui n’a de fin que lui même)

-Identifier les modalités de présentation de l’objet

-Reconnaître, identifier et décrire quelques œuvres d’artistes liées à la question traitée en les situant chronologiquement (Il faudra traiter ici la question de la lumière dans l’histoire des arts)

Les objectifs : La lumière et les matériaux comme moyens plastiques à part entière dans la réalisation de l’œuvre, d’un objet en volume.

La nature de mon dispositif : – apprendre à construire des objets en 3 dimensions en se posant la question de l’ombre et de la lumière, des matériaux. Je m’interroge sur le type de questions que les élèves devront se poser, si la consigne est ouverte ou fermée. En effet il existe différentes situations d’enseignement :

-le cours en proposition qui incite l’élève à s’épanouir dans une démarche créative engendrant différents types de productions favorisant sa variété.

-Le cours type sujet. La démarche est ici fixée par mon dispositif et non par l’élève. Il ne favorise pas la diversité des réponses.

-L’exercice : le cours est entièrement balisé. Cette situation de cours peut être utilisée pour apprendre une technique par exemple. Je pars du principe que ce dispositif doit d’abord s’effectuer dans un temps d’exploration puis un temps d’effectuation. Les élèves pourront ainsi réexploiter les acquis et les connaissances.

Temps 1 : (Une séance)

Consigne : 10 minutes pour transformer une feuille de papier en volume. (une feuille canson et une paire de ciseaux) -Que se passe-t-il lors du passage du plan au volume ? -Que se passe-t-il sur une surface d’un volume exposé à la lumière ? à différentes lumières ?

Mise en place du dispositif de la séquence de mon cours:

Les élèves dans la partie 1, lors du passage du plan en volume, ont tous réalisé en 10 minutes une production vraiment personnelle. J’ai constaté beaucoup de variété. Je me rends compte que leur spontanéité a permis d’obtenir des résultats satisfaisants pour la mise en place d’un oral pertinent. Ils ont tous constaté l’apparition d’ombres et de lumières lors du passage du plan en volume mais aussi fait l’inventaire des actions pour passer de l’un à l’autre.

Temps 2 : (suite)

25 minutes pour transformer ce volume en « piège à ombres et à lumière ». Au bout de 15 minutes de travail, je montre les références artistiques qui mettront l’accent sur les matériaux et la lumière comme médium.

Mise en place du dispositif (2) de la séquence de mon cours:

Je décide de passer directement à la partie 3 de mon dispositif car les élèves ont bien participé à l’oral. Je ne montre pas encore les références artistiques car je constate qu’ils sont bien partis dans leurs productions. Je risque de les montrer en fin de séquence. Parfois, je cite des oeuvres à ce moment de la production quand celles-ci sont irréalisables par les élèves. Je préfère attendre. Je n’ai pas besoin de recourir à cette partie de mon cours pour dynamiser les élèves. Je leur demande de réaliser « une lampe qui découpe et joue avec les ombres et les lumières ». Je montrerai les références artistiques en début de séance 2. Références artistiques : Le vitrail comme peinture de lumière:

Paris_Notre_Dame_vitraux_04

Autrefois, les peintres peignaient la lumière. Georges Delatour, Madeleine pénitente. LaTourMagdalenPenitenmtDC Web AfterPS

Moholy Nagy, space modulator

d3-LichtRaumModulator

Brancusi : le choix des matériaux reflète la lumière

brancusi

Anish Kapoor :

  800px-Cloud_Gate_(blood_cell)_Chicago_sunny_in_front_of_skyscrapers

Avec cette référence, les élèves voient que le matériau amplifie la lumière avec les reflets.

Les néons utilisés dans l’affichage publicitaire ont très tôt attiré les artistes contemporains. Ils y ont vu un nouveau média et ont détourné ces tubes colorés à la lumière vibrante qui se travaillent facilement. Au lieu de reproduire la lumière avec leur pinceau, au lieu de l’imiter, ils l’intègrent directement au centre de leur oeuvre.

Martial Raysse, Peinture haute-tension :

raysse

Effectuation : (2 séances) « Ma lampe révèle l’ombre et la lumière », « Une lampe éblouissante »  ou alors « une lampe qui découpe les ombres et la lumière ». ? Prévoir de demander aux élèves à la fin de la séquence 1 de venir avec une torche en cours la semaine suivante. J’hésite entre les trois propositions mais la dernière retient mon attention : l’accent est mis sur le dessin des ombres et de la lumière. Je crains qu’avec les autres il y ait redite avec la deuxième phase d’expérimentation. –       Comment découpes-tu les ombres et la lumière ?

« Réaliser une lampe qui découpe les ombres et les lumières et joue avec. »

Le dispositif se déroule pour le moment donc sur 2/3 semaines: une en expérimentation et deux pour l’effectuation.

20140404_141052 20140404_141102 20140404_141150 20140404_141202 20140404_141210 20140404_141234 20140404_142533

Exemple de lampes:

LAMPE

La perception des élèves : Dès le premier essai de ma séquence de cours, je me rends compte si mon dispositif est adapté à leur niveau. Un dispositif bien conçu en fonction de ses paramètres met l’élève directement dans l’activité et lui permet de savoir comment s’orienter pour répondre à l’incitation ou au problème posé. Parfois je réajuste ma proposition si ceux-ci l’ont trouvée absurde, ambiguë ou floue. Dans ma proposition sur la lumière, il n’y a rien d’implicite, à mon avis tout est clairement exposé tant au niveau de mes attentes qu’au niveau de ce que les élèves pourront mettre en œuvre dans leurs productions. Parfois, pour des raisons poétiques, je mets un titre plus flou comme « peut-être » mais il est toujours accompagné d’une explication précise quant à mes instructions. Les objectifs ont été atteints : Je me rends compte que la situation a été pertinente si les élèves spontanément ont interrogé un maximum de notions prévues en amont du cours. Lors de l’oral la diversité des réponses doit être évidente pour tous les élèves. Aussi, lors de cette mise en commun à l’oral, je ne fais que poser des questions sur les productions. Il y a une méthode que j’applique souvent: « Comment pourrions-nous classer ces productions ? Selon quels critères ? Le classement est un bon outil pour faire émerger les notions à l’oeuvre dans les travaux.

Productions des élèves:

20140328_141645 20140328_141508 20140328_141547 20140328_141926 20140328_141953

Je finis la séance en demandant aux élèves d’apporter des matériaux pour amplifier les effets constatés. Vers la fin du cours, j’ai proposé quelques feuilles de calque. Ils ont mesuré la propriété des matériaux (opaque, translucide et transparent).

Deuxième séance (à venir): « Avec les matériaux, ma lampe devient éblouissante » 

Dans la séance 2, ils devront tirer parti des propriétés des matériaux pour amplifier le jeu d’ombres et de lumières. Me vient l’idée de contacter un designer pour étoffer cette séance de travail. Je pense à Caroline Cabanis. Je lui demanderai de rédiger un petit texte sur ses manières de procéder pour créer des lampes. Je tombe par hasard sur un Musée, Musée d’art moderne Lille Métropole à Villeneuve d‘Ascq, de l’architecte Roland Simounet, qui attire mon attention: lam-780x346 lam

Do Ho Suh

1953203290_995208b205_o cause-effect21   Productions des élèves:

20140404_141547 20140404_142354 20140404_144557 20140404_144602

Fin de la séquence, un temps pour faire un inventaire des notions travaillées:

La lumière dans les arts plastiques : Brancusi : Oiseau dans l’espace Cette sculpture est mate ou brillante ? …………………………………………………………………………… Quel effet apporte la lumière dans cette sculpture ? ……………………………………………………………………………..

 Brancusi at Tate Modern

Cathédrale de Rouen, Monet. Que cherche à représenter le peintre dans cette série de peintures ? ………………………………………………………………………………………………………………………….  Monet-Claude-cathedrale-de-Rouen

Human desire, Bruce Nauman La lumière ici est utilisée comme support ou matériau ?

NEON-NAUMAN-Bright-_Star--1-

Indiquez ou se trouvent l’ombre propre et l’ombre portée dans ce dessin ci-dessous :

boule1

Merci à Patrick Singaïni.

 Une page sur les notions en arts plastiques avec plein de thèmes à découvrir:

https://perezartsplastiques.com/les-notions-dans-les-arts-plastiques/

41 Comments

    1. MamselleTif

      Bonjour, je suis également professeur d’Arts Plastiques et je débute dans le métier cet article très détaillé est vraiment très bien fait, je vous lis très souvent il est vrai mais j’oublie de vous remercier à chaque fois.
      Ce blog que vous tenez est vraiment à l’image de ce que j’aimerai offrir à mes élèves, avec le temps et l’expérience qui se construit, d’ici quelques années j’espère que nous seront nombreux à suivre votre chemin !

    2. Steph

      Prof en segpa( élèves en grande diff scolaire) j’enseigne entre autre les AP. J’ai un goût pour les arts mais pas forcément la qualité de l’enseignement. Votre site est remarquable, particulièrement la démarche d’expérimentation et de verbalisation en vidéo qui est d’une grande aide.Merci de partager vos réflexions personnelles avec nous

      1. deneubourgsarah

        Bonjour, je viens de rentrer dans votre groupe…
        je ne parviens pas à voir vos autres leçons??
        J’aimerais pouvoir voir une leçon pédagogie de projet avec le cours de dessin dans le spécialisé. (forme 1&2)
        Je suis novice et d’après ce que j’ai lu il y a pas mal de ressource sur votre site?!!
        Je suis un peu dans l’urgence évidemment !

        Merci à vous. Sarah.

    3. carole murcia

      Bonjour, je suis professeur d’arts plastiques et je vous remercie car la façon dont vous faites part de votre démarche m’a carrément redonné espoir, on se reconnait en vous mais vraiment c’est très bien fait.
      Merci <carOle

    4. demestre

      Bonjour,
      Je vous remercie pour votre site qui donne beaucoup d’idées. En ce moment, je me pose de nombreuses questions pour évaluer le travail des élèves. Je voudrais savoir si vous photocopiez les œuvres que vous étudiez aux élèves pour qu’ils en gardent une trace. Le sujet est-il écrit sur le cahier par les élèves ou vous faites une photocopies? Merci d’avance. Stéphanie

      1. artsplastiques

        La trace est avant tout sur le blog qu’ils consultent. Je suis pour une conservation numérique du cours qu’ils retrouvent sur pronote en intégralité. 0% papier, pour le tout numérique.

    5. Sophie S

      Bonjour, vous n’avez pas mis le titre de l’oeuvre qui vous a inspirée ( c’est Dirty White Trash, de Tim Noble et Sue Webster ). Et félicitation pour votre site, il est très bien fait, les séquences sont bien illustrées ( vos élèves doivent se régaler ! ) et les références artistiques sont pertinentes et apportent de l’inspiration. Merci beaucoup !

  1. Edith DANIEL

    Je souhaite mener un projet en arts plastiques dans ma classe de cycle 2: construire une ville avec des tours qui jouent avec les ombres et la lumière. Une ville qui réfléchit la lumière de jour comme de nuit. Pourrais je vous envoyer mon projet par mail pour avoir votre avis? Cordialemnt

  2. NICOLA

    JHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLGKLNJFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFGNKGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHGHF

    LM

    1. artsplastiques

      ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  3. Frédérique

    Bonjour, je suis PLP Arts Appliqués & Cultures Artistiques, j’ai des CAP, des BAC PRO, mais aussi des 3èmes PP, et pour ces derniers, votre site est une mine d’idées et de « remotivation »! Bravo et merci!

  4. Frédérique

    Bonjour, Je suis PLP Arts Appliqués, j’ai des CAP, des BAC PRO et des 3èmes PP, et pour ces derniers votre site st une mine d’idées et une machine à motiver! Bravo et merci!

  5. Duck

    Bonjour,
    Je viens de réussir les concours et j’entre en poste comme stagiaire à la rentrée. Je profite de ce mois d’aout pour commencer à construire quelques séquences pour la rentrée; histoire de préparer le terrain. Mais le plus difficile reste encore et toujours la méthode pour construire une leçon efficace et riche avec des objectifs clairs. Votre blog avec les sites académique me fournissent l’inspiration nécessaire (pas toujours évident!). Merci et bravo pour ce partage!! Dans l’espoir d’échanger plus tard sur ma pratique d’enseignant je vous souhaite bonne continuation!

  6. Thomas V.

    Après plusieurs années d’arrêt maladie, je retrouve, ENFIN, ces jours ci, le chemin de ma classe et votre blog m’aide de manière salutaire à me replonger de façon à la fois vivante et pratique dans les programmes d’AP mais aussi dans la construction des séquences.
    Vous êtes une inspiration !

  7. LE PEUTIT

    Bonjour, je suis professeur d’arts appliqués et pour la rentrée on me demande en 3PP de faire uniquement des cours d’arts plastiques. Votre site est pour moi une mine de renseignements et d’aide pour mes prochains cours. Merci beaucoup à vous de faire part de vos expériences et surtout de vos séquences. Une nouvelle aventure artistique m’attend….Laurence

  8. Sophie S

    Bonjour, vous n’avez pas mis le titre de l’oeuvre qui vous a inspirée ( c’est Dirty White Trash, de Tim Noble et Sue Webster ). Et félicitation pour votre site, il est très bien fait, les séquences sont bien illustrées ( vos élèves doivent se régaler ! ) et les références artistiques sont pertinentes et apportent de l’inspiration. Merci beaucoup !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s