Les huichols

En rédigeant l’article sur les voitures dans l’art contemporain, je suis tombée en extase devant l’art huichol au sujet duquel je ne pouvais pas ne pas écrire un billet. Coloré, éclatant, vif et pénétrant, cet art révèle toute une façon de vivre bien opposée à la nôtre. Art religieux et mystique, mystérieux pour nous qui ne savons pas en décrypter les symboles, il s’adresse à nous comme une prière de feu, de pluie, d’air et de terre où les animaux et l’homme vivent en harmonie. On prend une leçon de vie, une leçon ontologique en regardant ces oeuvres minutieuses toutes en patience et minutie. Mais comme tout art traditionnel, à partir des années 50, certains voient cela comme une aliénation de leur art et d’autres comme une ouverture, l’art huichol s’est emparé de nouveaux matériaux comme le fil et les perles. Pourtant ces petites choses n’ont-elles pas donné un souffle nouveau à cet art déjà bien riche et complexe ?

6a00d8341ce44553ef0167632679f9970b-800wi

Les Huichol ou Wixáritari sont un peuple indigène vivant dans la Sierra Madre occidentale au centre-ouest du Mexique, principalement dans les états de Jalisco, Nayarit, Zacatecas et Durango. Les Huichols, au nombre estimé de 25000 à 30000 personnes, vivent pour la plupart selon leurs traditions ancestrales. Les huichols parlent le huichol, une langue de la famille uto-aztèque, le vixaritari vaniuki ou Wixárika. Ils se dénomment eux-mêmes les wixarica, ce qui signifie « les fils de dieux » dans cette langue. L’origine des Huichols, l’une des 57 ethnies indigènes actuelles du Mexique, est controversée. Pour les uns, ils viendraient de la côte pacifique, au même titre que les Aztèques, les Tépehuanes, les Coras, et les Trahumaras, confirmant ainsi leur appartenance au groupe Uto-Aztèque. Pour les autres, ils seraient originaires des plateaux semi-désertique de San Louis de Potosi. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a eu combinaison de plusieurs cultures : précolombiennes, celles des civilisations de la côte, et celles des tribus Chichimèques venant du Nord.

64679137

Le Huichol traditionnel est un individualiste farouche, qui ne s’intéresse pas à l’accumulation des biens, mais est en quête d’un contact direct avec le monde surnaturel et sa libération spirituelle.

L’art huichol est un art sacré. Solennel et tourné vers la religion, il se manifeste traditionnellement par des peintures rupestres, des sculptures en pierre, ou encore des tableaux de fils de laine (à partir des années 50) utilisés comme offrandes aux Dieux.
Assemblant de nombreuses images, tantôt géométriques et abstraites, tantôt figuratives (notamment avec des animaux), la créativité débridée des Huichols se nourrit d' »hallucinations ». Les artistes sont en effet très inspirés par ce qu’ils observent sous l’influence de psychotropes, surtout après avoir pris le cactus sacré, utilisé lors de rituels, le peyote. Robert Zingg, un des premiers anthropologues à avoir rencontré les Huichols, dans les années 1930, a affirmé que « tous les adultes sont des artistes, les hommes sachant faire les objets votifs et les femmes, les textiles brodés« .

Les Huichols sont les Gardiens du Cerf Bleu. En dépit de la modernisation croissante du Mexique, ils continuent de vénérer ce que qu’ils considèrent comme le centre du monde : la pointe sud du désert du Sonora, signalée pour l’éternité par la Montagne Brûlée, le Cerro Quemado.

Le pèlerinage est un voyage initiatique : ceux qui ont atteint le degré d’initiation requis auront accès à la révélation. Les « élus » et les chamans ont alors des visions décisives pour leur propre avenir et celui de la communauté. « Le paysage remémore constamment à leur esprit des faits mythiques; souvent il leur rappelle les erreurs commises par les ancêtres lors des premières expéditions à la Terre du peyotl, surtout celle de Marra Kwarri. »

c57642d619e0864682cd14f2d5b0d0c3

L’art huichol est coloré et vif, avec des perles, à partir des années 60, bien souvent agencées et collées sur un support comme le montrent ces crânes.

ln_cc_mexican_skull_tsalikis_04 12 Our-Exquisite-Corpse-skull

La beauté des œuvres, des couleurs et des motifs ont pour unique but d’attirer l’attention favorable des ancêtres et des dieux. Dans les années 60 cet art devient une activité économique à part entière pour les huichols et il perd peu à peu de son caractère dévot et sa part spirituelle. La nouvelle génération a tendance à utiliser plus souvent les perles que les fils de laine. Les objets en perdent leur signification religieuse et cela est critiqué par les garants de la tradition. Mais comme toute tradition avec ses contradictions, l’art huichol est amené à connaître des changements sans perdre toutefois ses caractéristiques plastiques. C’est bien la difficulté que rencontrent les nouveaux artistes: comment perpétuer la tradition tout en s’ouvrant sur le monde ?

La représentation est une réalité invisible et magique qui sert à abriter l’énergie spirituelle de l’homme ainsi que celle des dieux qu’il représente. Les nierika ou « œuvres pour voir » rapportent des expériences ou des résultats d’état modifiés de la conscience obtenues par l’ingestion du peyotl, un cactus aux effets hallucinogènes. Les visions sont pour les huichols un don des dieux et les tableaux en sont leurs miroirs.

Dans le désert sacré, Marakuari, le Cerf Bleu a laissé des empreintes par milliers. Ce sont de petits boutons verts que les Indiens appellent Hikuri « … » plus connus sous le nom de Peyotl… Ces hommes et ces femmes dirigent leurs vies depuis des millénaires guidés par cette plante sacrée. Pour eux, elle incarne la sagesse suprême. Elle est la connaissance…

Le peyotl également dénommé peyote (Lophophora williamsii) est une espèce de petits cactus sans épines de la famille des Cactaceae, originaire du sud de l’Amérique du Nord.

Le coeur immatériel est constitué par les sédiments de mémoires impersonnelles déposés depuis l’aube de l’humanité. Les Ancêtres, tels le Feu (Notre Grand-Père), la Mer (Notre Mère) et les premiers animaux, furent des personnes qui sacrifièrent leur c physique pour donner vie aux Huichols, leur permettre d’obtenir le iyari et d’accéder à une vision surnaturelle de leur monde. Pour le Huichol, il s’agit de suivre l’exemple des créateurs, en méritant la vie spirituelle par des sacrifices d’ordre matériel.

6a00d8341ce44553ef016763270072970b-800wi

jali7429CGG

On voit bien, ci-dessus, que le fil sert à dessiner et à colorer en même temps. Oeuvre de patience et de minutie, l’homme se dépasse pour être au service des Dieux.

Dans les œuvres sont racontées les légendes, les exploits des ancêtres, la mythologie du peuple, son mode de vie, ses croyances. Les symboles : travaux agricoles, fêtes, cérémonies du calendrier annuel, les saisons, les évènements vécus dans les rêves, les vœux et les remerciements.

20150419195127-ArteHuicholElbaValverdeBlog1.

Dans les visions des Huichol apparaissent, réguliers et obsédants, les symboles de la fertilité et de l’abondance : la « trinité » nourricière cerf-peyotl-maïs, l’humidité féconde, la pluie aux cinq couleurs, les épis jaunes et épanouis. Quand le divin se manifeste, il suscite chez le croyant une intense émotion religieuse, qui se traduit par une gamme complexe de sentiments; exaltation, fascination, mais aussi crainte et frayeur sont les attitudes des Huichol face aux manifestations du sacré. Les Indiens redoutent la colère divine, car chaque péché oublié, chaque transgression, même involontaire, peuvent être punis.

2377865000_ef492f2210_z

Huichol_Nawake1

La Vochol est une Volkswagen Coccinelle décorée selon l’art huichol.

Vochol01MAP

Vochol-Beetle-03

La Vochol est une Volkswagen Coccinelle décorée selon l’art huichol. Son nom provient d’une combinaison de «vocho» qui est la dénomination populaire de la Coccinelle au Mexique et de Huicol.

Sources:

http://unesdoc.unesco.org/images/0004/000440/044064fo.pdf

http://www.lepetitjournal.com/mexico/societe/44646-mexique-arts-huichol-artisanats-sierra-madre.html

http://cocomagnanville.over-blog.com/2014/09/mexique-l-art-huichol.html

http://www.visitmexico.com/fr/l-art-huichol-de-la-riviera-nayarit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s