L’escargot dans l’art

Amusant ou repoussant, l’escargot fascine les enfants. Mais les artistes également s’amusent autour de cet animal en lui donnant de folles apparences. Tous les matériaux expriment la complexité de l’animal parfois dans de savantes composition. Utilisé par les peintres pour montrer leur virtuosité ou pour accentuer l’effet de trompe-l’oeil, l’escargot laisse ses traces dans de nombreuses oeuvres. De la peinture à la sculpture, de l’architecture à l’assemblage, l’escargot est bien présent sur la scène artistique. En voici quelques exemples qui pourront inspirer de nombreuses séquences d’arts plastiques : sa structure, son volume, sa texture peuvent être repris dans bien des séances.

Mais regardons son histoire planétaire à travers quelques oeuvres d’art.

« Le regard de l’escargot ». Il s’agit d’un tableau de Francesco del Cossa, peintre italien de l’école de Ferrare, né en 1430 à Ferrare, mort en 1477 à Bologne. Ce tableau se trouve au musée de Dresde, palais Swinger, à la Gemäldegalerie Alte Meister.

« L’incongru d’un escargot, « ce baveux [qui] fait plutôt désordre » , situé au premier plan de cette peinture représentant l’ange et la vierge, pourrait paraître scandaleux à qui vénère ces œuvres religieuses. Pourtant personne n’a trouvé à y redire, alors qu’une fois vu, cet animal nous saute aux yeux, nous en met plein la vue. » Selon Daniel Arasse, l’escargot serait sur terre l’équivalent de Dieu dans le ciel. Mais l’historien d’art va plus loin dans l’interprétation de l’animal. Il serait l’équivalent d’une fovéa dans le visible montrant la vanité de la peinture illusionniste. « Donc l’escargot nous montre qu’il ne faut pas nous laisser prendre à l’illusion de ce que nous voyons, ne pas y croire. Un tableau n’est qu’une représentation, inadéquate avec l’événement qu’elle représente. Ainsi, la colombe représentant l’esprit-saint est minuscule, Dieu est réduit à une figure lointaine. » (1). On pourrait aussi interpréter l’escargot comme étant la métaphore du peintre laissant des traces avec son pinceau sur la toile avec une lente et patiente exécution. L’animal incarnerait le degré zéro de la peinture.

Willem Van Aelst (1625-1683) : nature morte de fruits à l’ escargot : l’animal rend plus vivante et illusionniste la composition florale.

Balthasar van der Ast (Middelburg, 1593 of 1594 – Delft, december 1657. Une peinture qui offre une richesse géométrique avec ses coquilles vides. Ici, c’est la virtuosité de l’artiste qui prime.

Caricature de 1860 où l’escargot symbolise la lenteur en politique.

Henri Matisse réalise un découpage évoquant la spirale de l’escargot en 1953.

Salvador Dalí L’Escargot et l’ange , 1977 Bronze à patine brun verdâtre 48,5 x 59 x 33,5 cm (19 x 23,2 x 13,1 po)

Escargot, femme, fleur, étoile de MIro, peint en 1934

Personnages dans la nuit guidés par les traces phosphorescentes des escargots peints par Mirô en 1959

Escargot peinture Zen de Mont Fuji grimpe de Basho, le Mont Fuji et l’animal sont représentés par des traces d’encre qui confèrent à l’escargot une taille monumentale. Le proche et le lointain ne sont suggérés que par la densité du noir.

Miguel Vivo peint des escargots de façon monochrome:

Claude GiliTravail de 5 escargots, 1979 Peinture67 x 50 cm

Une des déclinaisons de l’installation du Cracking-Art-Group, au Mans

Joana Vasconcelos l’habille de dentelles ce qui permet de voir ses volumes différemment.

Markus Bylang, L’escargot qui ici devient musicien, construction de CDRoms.

Dietmar Hawran, Laaser escargot, marbre

Dietmar Voorwold avec le Land art

Guy Rottier conçoit une maison évolutive inspirée par la structure de l’escargot.

Une structure en forme d’escargot intéressante (trouvé sur google en tapant les mots clé en japonais)

Cette mini maison a été élaborée par l’architecte mexicain Javier Senosiain de Arquitectura Organica qui utilise un type de design qu’il appelle « bio-architecture »

La maison Coquilles d’Escargots est située à Crozes Hermitage en Rhônes-Alpes. Les propriétaires de cette demeure ont construit leur lieu de vie avec des matériaux de l’industrie automobile.

Slinkachu : de l’art urbain pour dépeindre les enfants victimes de la guerre. L’escargot ami des enfants devient une arme de guerre.

Photograph by artist Slinkachu, commissioned by O2 to mark 20 years of War Child Exhbition.
Do not crop. All usage must reference Slinkachu and O2. Only for print use.
Wandsworth Common, London 2013

Les escargots by Michele Noseda

Escargot by Lilas Force (c)photo-François Golfier, une belle dialectique de l’intérieur/extérieur du gastéropode.

Escargot en origami,

Un escargot de terre typique de Cuba appelé polimita, connu comme escargot peint.

Las de voir ces petites bêtes écrasées sur les chemins, des personnes ont décidé de peindre leur coquille afin de les rendre plus visibles :

(1) https://www.lobjetregard.com/2016/09/27/un-escargot-scandaleux-par-marie-agnes-macaire-ochoa/

D’autres thématiques ici :

Les constituants dans les arts plastiques

4 commentaires

      1. Roland Philippe

        Oui ce sont souvent des déclencheurs qui peuvent paraître anodins pour certains qui nous font réagir et nous mettre en connexion avec des références en entraînant d’autres. Avec mes troisièmes je suis parti sur l’architecture et la sphère car j’etais lassé qu’ils coincent la bulle ! Travail sur sketchup en cours après études graphiques maquettes ! Pour certains c’est plus compliqué ! Peut être ais je été trop ambitieux ! On verra la semaine prochaine ! 🙂

Laisser un commentaire