L’oiseau dans l’art

L’oiseau dans l’art est un thème fécond. Les oeuvres ci-dessous montrent la richesse et la diversité des oeuvres traitant de cet animal. Stylisé puis reproduit, l’oiseau montre bien des facettes dans l’histoire de l’art: jusqu’à son utilisation concrète dans les installations contemporaines. De nombreuses thématiques sont au coeur de la représentation des oiseaux : forme, couleur, matière, support, outils, gestes, traces, assemblage, mouvement, espace, contours, masses, composition, etc de quoi nourrir de nombreuses séquences d’arts plastiques.

La Préhistoire :

L’homme blessé, Lascaux, préhistoire, (forme, contours)

L’art égyptien :

Fragment de l’art égyptien, illustration d’oiseaux, sur le mur dans le temple d’Hatshepsut, (forme, contour, couleur)

La chasse aux oiseaux (v. -1350). Peinture murale, British Museum, Londres. Sur ce fragment, Nébamon chasse les oiseaux debout sur une barque plate. Des oiseaux l’entourent de toutes parts. Avec des moyens limités le peintre anime sa composition par une science innée du mouvement qui apparaît dans la posture de Nébamon mais aussi dans celle du chat qui attrape simultanément deux oiseaux. (1)

Thot est souvent représenté sous la forme d’un homme à tête d’Ibis.

L’art grec :

Hercule et les oiseaux du lac de Stymphale,, (forme, contour, contraste)

L’art romain :

mosaïque datant du 1er siècle avant J.C, (forme, contour, détails)

Mosaïque des canards, Maison des sangliers à Pompéi., (forme, contour, détails)

Mosaïque romaine, Casa del Fauno, à Pompéi. Registre supérieur : chat tenant une perdrix dans la gueule ; registre inférieur : canards (à gauche un mâle de Sarcelle d’hiver, à droite un Tadorne de Belon), oiseaux, coquillages, poissons. Mosaïque romaine, Casa del Fauno, Pompéi.

L’art au Moyen-âge :

Le goût : tapisserie de La Dame à la licorne (The Lady and the Unicorn, the taste), vers 1500, Musée de Cluny (style, couleurs, composition)

 

  • Manuscrit
  • Isopet II de Paris, [traduction anonyme du Novus Aesopus d’Alexandre … Richard de Fournival (1201-
  • Bestiaire du Moyen-âge

La Renaissance :

La colombe incarne dans les peintures de baptême du Christ le Saint Esprit. (forme, couleur, composition, espace)

Piero della Francesca, 1450

Oiseau dit casse-noix (Albrecht Dürer) – Muzeo.com, (forme, détails, observation)

Albrecht Durer c. 1512 Wing of a Roller. Renaissance Art, (détail, forme, observation, imitation)

Léonard de Vinci, étude sur l’oiseau

Le XVIIème siècle :

Concert des oiseaux de Frans Snyders (Via Museo del Prado) 1629, (composition, couleurs, détails)

«Bird Mansour». The Persian miniature. Unknown artist. First half of 17th

Attribué à Alexandre François Desportes (1661 – 1732), Nature morte aux oiseaux et raisins

Le Chardonneret (Het puttertje en néerlandais) est un tableau peint par Carel Fabritius en 1654. (touche, peinture, traces, forme, expression). Le mur blanchi à la chaux, inondé de lumière, qui entoure l’oiseau est une rupture par rapport aux arrière-plans sombres que les peintres hollandais tels que Rembrandt et Hals utilisaient pour dramatiser le personnage au premier plan. Wikipédia

Jan van Kessel, Concert d’oiseaux, 1660-1670

Le Brugeois Frans Cuyck de Myerop a peint ce trompe-l’oeil si minutieux de trois oiseaux pour montre la fugacité et la vanité de l’existence terrestre. Le genre était très populaire au XVIIe siècle. Les oiseaux morts rappellent la précarité de la vie, tandis que l’illusionisme de l’image symbolise la trompeuse apparence du monde visible. (3) (Contraste, cadre, hors cadre, trompe-l’oeil)

Le XVIIIème siècle :

l’Histoire Naturelle des Oiseaux de Buffon, fin XVIIIe siècle

Oudry, nature morte aux oiseaux et à la libellule, 1713

Le XIXème siècle :

Peinture « oiseau mort » (1925) – Huile sur toile; Artiste: Kamal-ol-Molk

Alexandre-Isidore Leroy De Barde (1777-1828), Nature morte aux oiseaux exotiques, au centre : un hibou, autour divers oiseaux. (cadres, composition, accumulation, curiosité, détails, couleur, mise en scène)

MAREY Etienne-Jules (1830-1904), L’envol du goéland,
moulage de plâtre, 1887. (mouvement)

Henry Rousseau, OIseaux, (couleur, détails, contrastes, plein, accumulation)

Le XXème siècle :

Giovanni Boldini – Ibis du palais rose au Vésinet, 1910 (touche, trace, geste, mouvement, couleur, monochrome)

Klee Paul, Paysage aux oiseaux jaunes, 1923, Aquarelle sur fond noir, 35 (style, forme, couleurs)

Miro, Femme oiseau étoile, 1978, (style, forme, blanc, couleurs)

Picasso Oiseaux morts, 1912 (couleur, lignes, espace, grisaille, contrastes, formes, graphisme)

Le matador, la femme et l’oiseau, 1970, Picasso

Picasso, sculpture oiseau,  Vondelpark,

Pablo Picasso
Oiseau                                                                 Cannes, 21 mai 1961
Crayon sur carton découpé
28,5 x 24cm
Les Oiseaux, 1953-54, Georges Braque, (contours, contraste, forme)
Braque Pélias et Nélée, couple d’oiseaux, (forme, masse, couleurs, contraste)
Oiseau, Braque (support, masse, matière)

Fernand Léger, oiseau sur fond jaune, (contours, forme, couleurs, composition, style)

Pablo Picasso, colombe de la paix, (forme, contours, mouvement, geste, outils)

Magritte, Le retour, (composition, forme, espace)

Cet autoportrait de René Magritte peint en 1936 représente l’artiste dessinant un oiseau. Pourtant son modèle est un œuf !

Magritte, L’homme au chapeau melon, 1964

Polynésie de la mer de Matisse, (forme, contraste, masse)

Composition aux oiseaux de Dufy (accumulation superposition)

Alexander Calder – oiseau aux roubignoles 1954 Musee Soulages

Calder, Oiseau de mana, 1930 (plans, composition)

Alexandre Calder, OIseau,  1951 (assemblage, récupération)

Oiseau dans l’espace de Constantin Brâncusi., (socle, matières, mouvement)

Jean Lurçat, coq guerrier, (couleurs, style, contrastes)

Pourquoi ne pas éternuer, Rrose Sélavy, Marcel Duchamp, cage oiseau, (ready made, association, assemblage)

Robert Rauschenberg, Canyon, aigle, (assemblage, matière, présentation, traces, gestes)

Annette Messager, Les pensionnaires, 1972, (exposition, assemblage)

OIseau en vol, Dubuffet, 1971, (contours, composition, abstraction)

La fontaine Stravinsky avec des mobiles aquatiques de Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely devant l’église Saint Merry.

« L’oiseau de feu »

Niki de Saint Phalle – Oiseau amoureux, 1990 Jigyo Central Park, Fukuoka City, (espace, in situ, couleurs, contrastes, forme)

oiseau au milieu de fleurs by robert combas, (couleur, contours, forme)

Robert Combas, A la recherche de l’oiseau de feu, 1987

Bellefleur, 1992, danse d’un oiseau, (traces, taches, mouvement, couleurs, outils)

Rebecca Horn: Feather Wheel 1997 L’oiseau est bien là représenté de façon minimaliste par l’artiste.

 ,

Le XXIème siècle :

Vladimir Velickovic, Corbeau, 2008, (trace, geste, contraste, collage, mouvement)

Kader Attia, flying rats, 2008, (éphémère, installation), les pigeons mangent les graines des poupées)

Céleste Boursier-Mougenot, From here to ear, 1999-2009, Collection CNAP © Adagp, Paris / CNAP, Détail : Frédéric Lanternier

Linel Sabatté, Poussière bec rouge du 24/08/2014 – 2014
Poussière de L’IFM, structure métallique, vernis, 15 x 16 x 7 cm.

Claire Morgan – Throe, 2010

Pour la Nakanojo Biennale l’an dernier l’artiste australien Juan Ford a peint des milliers de petites silhouettes d’oiseaux noirs qui recouvrent presque la totalité des murs, du sol…

Les oiseaux ont cette faculté extraordinaire de savoir se repérer sans aucune aide extérieure : pour eux, nul besoin de cartes, d’atlas comme l’homme pour connaître avec précision l’endroit où ils se trouvent. Peut-être est-ce l’une des raisons pour laquelle Claire Brewster, qui a grandi dans le Licolnshire et habite désormais Londres, a choisi de ciseler ceux qui peuplent notre ciel et volent libre, dans du papier mais pas n’importe lequel, de vieille cartes et autres atlas … histoire que nous ne perdions jamais le nord ! (2)

Karley Feaver utilise des oiseaux empaillés auxquels elle ajoute des attributs de beauté humains comme des cheveux ou des bijoux. (4)

L7m – In Vannes, France,

Street art Paris, Rue de l’Ourq

Autre oeuvre de street art :

Basé au Danemark, Thomas Dambo est un artiste qui réalise des oeuvres street art de toutes les couleurs en assemblant des nichoirs pour oiseau

Autres continents :

Voici les différentes étapes pour peindre un bulbul de Chine en peinture chinoise xieyi

Statue africaine : « oiseau primordial » sénoufo de Côte d’Ivoire

STATUE FAÎTIÈRE IATMUL, MOYEN SÉPIK, PAPOUASIE NOUVELLE-GUINÉE

Aboriginal Inspired Fibre Sculptures

Leon PURUNTATAMERI_Pukumani Pole (Oiseau élancé) #sculpture #aboriginal # aborigene #contemporain

Oiseau totem dans Butchart Gardens (forme, verticalité, volume, couleurs, pouvoirs)

Totem amérindien:

Calligraphie arabe oiseau

Hassan Massoudy, célèbre calligraphe (geste, forme, contours, écriture)

On peut imaginer des séquences autour de l’oiseau et les matières, l’écart dans la représentation, l’expression des émotions, l’oiseau dans l’espace, l’oiseau et la légèreté, le mouvement, l’oiseau et les supports variés, un travail sur la forme ou la composition, l’oiseau et les contours, l’oiseau et les matériaux de récupération, bref bien des pistes de travail sont possibles autour de ce thème.

(1) https://www.rivagedeboheme.fr/pages/arts/peinture-jusqu-au-14e-siecle/peinture-egyptienne.html

(2) http://www.maxitendance.com/2012/02/claire-brewster-oiseaux-en-papier-recycle.html

(3) http://www.lukasweb.be/fr/photo/nature-morte-aux-oiseaux-morts

(4) http://www.laboiteverte.fr/des-oiseaux-augmentes/

La plume dans l’art :

La plume dans l’art

Autres thématiques ici :

Les constituants dans les arts plastiques

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.