l’art et le politique

L’art a une fonction politique comme en témoigne l’existence de la censure. L’art dérange les pouvoirs en place, car il est liberté. Pourtant, n’est-ce pas accorder trop d’importance à une activité de divertissement et d’imagination ?A travers ces oeuvres d’art d’autrefois et d’aujourd’hui, nous verrons combien la relation de l’art avec le politique est parfois étroite et intimement liée. C’est à se demander si les artistes n’ont pas d’autres choix que de servir ou de dénoncer la politique dont ils sont les témoins. Ou alors, selon d’autres sons de cloche, l’art engagé serait aujourd’hui remplacé par le documentaire qui connaît un essor non négligeable dans la sphère des médias. L’art aurait-il perdu son pouvoir de persuasion ?

Simone Martini représente Guidoriccio da Fogliano qui fut d’abord chargé de collecter les impôts dans les villages avant d’offrir ses services à la ville de Sienne. Il devint capitaine de l’armée siennoise, qu’il a quitté en 1333 pour l’opposition florentine. On voit  Guidoriccio da Folignano traverser une lande à cheval sur son destrier avec un arrière-plan de forteresses vaincues. Cette peinture a longtemps été considérée comme un exemple achevé de l’art pictural de Simone Martini. La durée du travail ne dépassa pas sept ou huit jours, preuve que l’artiste était sûr de son fait en matière de peinture murale.

'Guidoriccio da Fogliano' (from Simone Martini, 2006-2007)

Piero della Francesca réalise les portraits du duc d’Urbino Frédéric III de Montefeltro et de son épouse Battista Sforza , réalisés entre 1460 et 1470, tempera sur bois, sur les volets du diptyque du Triomphe de la Chasteté. Les deux profils se font face sur fond d’un paysage idéalisé et en perspective.

Piero_della_Francesca_044

Les Ménines (en espagnol : Las Meninas, les demoiselles d’honneur), également connu sous l’appellation La Famille de Philippe IV, est le portrait le plus célèbre de Diego Velázquez et a été peint en 1656. Ce tableau dépeint une très grande pièce du palais du roi Philippe IV d’Espagne dans laquelle se trouvent plusieurs personnages de la cour. La jeune infante Marguerite-Thérèse est entourée de demoiselles d’honneur, d’un chaperon, d’un garde du corps, d’une naine, d’un enfant italien et d’un chien. Derrière eux Velázquez se représente lui-même en train de peindre, regardant au-delà la peinture, comme s’il regardait directement l’observateur de la toile. Un miroir à l’arrière plan réfléchit les images de la reine et du roi en train d’être peints par Velázquez.

Las_Meninas_01_rotated_frame

Rigaud réalise un portrait haut en couleurs pour le Roi Louis XIV.« On a exposé le portrait du Roi dans le grand appartement de Versailles ; il est en pied avec l’habit royal. Cet ouvrage est de M. Rigaud. Jamais portrait n’a été mieux peint, ni plus ressemblant ; toute la Cour l’a vu et tout le monde l’a admiré. Il faut qu’un ouvrage soit bien beau et bien parfait pour s’attirer un applaudissement général dans un lieu où le bon goût règne et où l’on n’est pas prodigue de louanges. Sa Majesté ayant promis son portrait au roi d’Espagne, veut tenir sa parole en lui donnant l’original, et M. Rigaud en doit faire une copie qui est souhaitée par toute la Cour. ». Le portrait de Rigaud est devenu le canon des portraits officiels.

Louis_XIV_of_France

David a peint la Mort de Marat avec un tel brio que ce tableau est devenu une icône politique et artistique. On y voit Jean-Paul Marat, révolutionnaire français assassiné chez lui le 13 juillet 1793 par Charlotte Corday. L’inscription à Marat, David qu’on retrouve sur la boîte de bois, dont la forme suggère une pierre tombale, indique qu’il s’agit d’un hommage à Marat que le peintre connaissait personnellement, et qu’il avait vu, dira-t-il, la veille de sa mort, tel qu’il l’a représenté (dans cette baignoire où il soignait sa maladie de peau).

DAVID Marat mort 1793

Delacroix avec La Liberté guidant le peuple crée un symbole de l’idéal révolutionnaire. Par son aspect allégorique et sa portée politique, elle a été fréquemment choisie comme symbole de la République française ou de la démocratie.

1280px-Eugène_Delacroix_-_La_liberté_guidant_le_peuple

 

Daumier réalise se caricatures qui deviennent des éléments phares de la contestation par le rire.

daumier busts

Picasso peint Le célèbre Guernica. Picasso réalisa cette huile sur toile de style cubiste entre le premier mai et le 4 juin 1937 à Paris, en réponse à une commande du gouvernement républicain de Francisco Largo Caballero pour le pavillon espagnol de l’Exposition universelle de Paris de 1937. Cette toile monumentale est une dénonciation engagée du bombardement de la ville de Guernica, qui venait de se produire le 26 avril 1937, lors de la guerre d’Espagne, ordonné par les nationalistes espagnols et exécuté par des troupes allemandes nazies et fascistes italiennes.

Guernica

Helmut Herzfeld, dit John Heartfield, né à Berlin-Schmargendorf le 19 juin 1891, mort à Berlin le 26 avril 1968 est un artiste allemand. Il fut, avec George Grosz, l’un des premiers à utiliser la technique du photomontageet, proche de Dada, membre du Parti communiste d’Allemagne (dès 1920), et, à partir de 1928, il devint selon Aragon le « prototype de l’artiste antifasciste »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Charlie Chaplin dénonce le nazisme dans son film Le Dictateur. Il se moque d’Hitler jouant avec le monde qui finit par lui échapper.

Jochen Gerz dans Monument contre le fascisme invite la population à se manifester contre les dictatures.  Une colonne d’un mètre de large et de 12 mètres de haut, recouverte d’une mince couche de plomb. À côté de cette colonne il y a deux stylets et une inscription, dans sept langues, à propos de ce monument contre le fascisme, invitant les passants à signer. Aussitôt que la surface disponible était totalement écrite, la colonne devait être abaissée pour cacher ce morceau.
jochen_gerz_monument_contre_le_fascisme-1

Yue Minjun, reprend la structure du tableau de Delacroix dans son témoignage caustique. La souffrance des artistes et leur critique de la société se traduisent à travers le dessin de figures joyeuses. Les œuvres mettent mal à l’aise car les représentations des personnages sont rebutantes avec une peau bien rose, brillante, qui ressemble à celle des brûlés s’apparentant à de la chair arrachée, avec des visages ressemblant à des masques de cire, grotesques, déshumanisés.

691FA77CDE610395DC486DBAE4D27E8C_B800_2400_750_511

Banksy, graffeur engagé, réalise des pochoirs où il dénonce des faits politiques de manière frontale et sans ménagement. Ici, c’est la reprise de la photographie de la jeune fille brûlée au Napalm avec une critique sévère de l’empire américain.

banksy-700x250

Luis Gomez dénonce l’empire américain avec sa publicité détournée de Coca Cola intitulée « Satan ».

art-pop11

Patrick McGrath est un artiste peintre qui redonne vie de manière inattendue à l’iconographie chrétienne et l’imagerie mythologique inspirée de l’histoire de l’art, du tarot et de l’astrologie. Ses toiles anachroniques sont, en quelque sorte, une réponse artistique aux injustices environnementales et aux inégalités sociales inhérentes à la société de consommation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Isaac Cordal, Electoral Meeting, Berlin, 2011, invraisemblable meeting tenu dans l’eau, comme si tous les politiques allaient se noyer avec le plus grand sérieux.

Figure-9-L’ART-DE-L’ESPACE-PUBLIC-Esthétiques-et-politiques-de-l’’art-urbain

A l’aube des élections, le collectif Luzinterruptus a donc décidé de s’attaquer à ce sujet délicat, en investissent le rues de Madrid avec leur street-art intelligent ! Ils ont donc placé sous haute surveillance, les affiches politiques, avec l’aide de 75 caméras détectrices de mouvement afin de faire réagir la population sur la main mise de certains dirigeants sur leur pays !

a44 a113-600x400

Encore un mur hautement politique de la part de Blu pour sa première visite en Afrique. L’artiste italien s’est arreté au Maroc, dans la ville espagnole de Mellila, véritable enclave européene sur la terre d’Afrique. Choqué par les barricades et les murs géants imposant les frontières de l’Europe, l’artiste a réalisé un mur représentant des africains aglutinés autour d’un drapeau européen où les étoiles ont été remplacées par des fils barbelés…

lv_f2dd1079fa2093f4236a5d70aa2132e60d2e3e3c lv_df9ff8c3ca40e06fac997cd7f5783f5fe9defceb

Péjac dénonce dans les rues de Tokyo le massacre des requins dont les japonais sont les responsables.

10 07

Illustrateur aussi talentueux qu’engagé, l’artiste espagnol Luis Quiles se sert de son talent comme porte voix pour dénoncer des réalités du monde parfois difficiles à accepter.

Luis-Quiles-21

Les frères Luo

Leurs sculptures réalistes avec leur mise en scène critiquent la nouvelle société chinoise qui s’est ouverte sur l’économie de marché avec pour conséquence l’arrivée des produits occidentaux sur leur territoire.

luo_brothers_5

le collectif espagnol « Boa Mistura » a investi les rues des banlieues de Sao Paulo au Brésil pour réaliser de gigantesques anamorphoses avec l’aide des habitants dans un formidable projet social de street art. Des anamorphoses recouvrant les murs de couleur et formant les mots « doçura » (douceur), « firmeza » (fermeté), « amor » (amour), « beleza » (beauté), « orgulho » (orgueil).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Armén Rotch. 2015 marque en effet le centenaire du génocide arménien, toujours nié par la Turquie. Armén Rotch lance donc en mars 2013, entre hommage à la mémoire des victimes et pétition, un projet visant à réunir 1 500 000 sachets, chaque sachet représentant une victime.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Shirin Neshat (en persan : شیرین نشاط), née le 26 mars 1957 à Qazvin en Iran, est une artiste vidéaste et photographe iranienne qui vit à New York. Le travail de Shirin Neshat traite des dimensions sociales, politiques et psychologiques de la vie des femmes dans les sociétés islamiques contemporaines. Neshat résiste vivement aux représentations stéréotypées de l’Islam, ses objectifs artistiques ne sont pas formellement polémiques. Plus exactement, son travail reconnaît la complexité des forces intellectuelles et religieuses formant l’identité des femmes musulmanes dans le monde.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rancinan est un photographe engagé qui reprend des peintures célèbres pour dénoncer des faits sociaux ou politiques. Cet ensemble de grands formats est un constat artistique et engagé des mutations qui secouent l’histoire contemporaine. En se référant à huit chef-d’oeuvres de l’art pictural, Rancinan revient sur les plus anciens des grands enjeux humains pour réaliser qu’ils sont plus actuels que jamais. Rancinan dresse avec éclat des questionnements qui traversent toute la planète à l’heure de la mondialisation accélérée : l’écologie, les mouvements migratoires, l’émancipation des populations opprimées, les libertés et droits fondamentaux, la faim et la « malbouffe », la génétique et la course contre le vieillissement, les guerres ethniques et économiques… Dans la photographie ci dessous, The big supper, Rancinan dénonce la malbouffe dans cette scène orgiaque.

 

JR Humaniste, indépendant et engagé, il se décrit lui même comme un « artiviste« . En d’autres termes, un artiste militant.

contact@rancinan.com

J.R.Humaniste, indépendant et engagé, il se décrit lui même comme un « artiviste« . En d’autres termes, un artiste militant. Le désir de JR étant que les gens ouvrent les yeux sur ceux qui les entourent, posent un regard différent sur l’autre, hors des préjugés. Pour ce projet, des portraits d’Israéliens et de Palestiniens sont collés face à face, dans des formats monumentaux des deux côtés du mur de séparation et dans plusieurs villes alentours.

mod_article2176386_31

Deux frères iraniens exilés à Brooklyn affichent avec talent et provocation des symboles anti-militaires dans les rues de New York. On constate encore une fois la puissance que peut revêtir un street-art engagé.

iciandsot

Adel Abdessemed. Une sculpture brillante au premier abord. On distingue mal le mouvement. Puis en se rapprochant, on voit le geste avec le couteau de l’homme debout prêt à égorger l’autre à genoux. L’ensemble est constitué de lames de cutter assemblées. Cette oeuvre fait froid dans le dos comme les actes terroristes.

adel-abdessemed-le-paradoxe-de-l-art-contemporain,M183756

Toujours d’adel Abdessemed, Le vase abominable

20130225-080542

Exhibit B de Brett Bailey montre douze tableaux vivants d’exposition de noirs tels qu’ils étaient montrés lors des expositions universelles coloniales. Cette performance de Bailey a été l’objet de plusieurs manifestations hostiles conduisant à la fermeture de l’exposition. Pourtant, cet artiste montre ce qui s’est passé en Europe et aux Etats Unis en pleine colonisation. Dès la fin du 19ème siècle, les zoos animaliers ou humains deviennent des événements majeurs en Occident : du « freakshow » américain aux expositions coloniales européennes, des millions de personnes viennent nourrir leur curiosité du nouveau et de l’étrange.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le documentaire aurait, semble-t-il, davantage d’écoute que l’art lui-même, plus lisse, plus politiquement correct. En témoigne ce documentaire de Yann Arthus Bertrand Human. 

4 Comments

  1. anne lordey

    merci pour tous ces articles,mais cette fois on me demande un mot de passe pour y accéder.Comment se le procurer ou le fabriquer? J’attends votre réponse avec impatience et vous félicite pour ces cours si intéressants Anne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s