20 conseils pour devenir un prof qui passionne ses élèves

Un article de 2000 mots soit dix minutes pour le lire … Cet article compte sur vos contributions  « Qu’est-ce que l’intelligence plastiques en une phrase ? »

20 conseils pour devenir un prof qui passionne ses élèves :

Pas facile d’attirer l’attention de tous ses élèves. Encore plus difficile d’enseigner quand on entend les rumeurs dans la salle, vous savez ce bruit de fond d’élèves qui chuchotent. D’une salle de classe d’une trentaine d’élève à un amphi 500, le problème reste le même: l’enseignant désire être entendu par la totalité de ses étudiants ou élèves. Pourquoi cette difficulté liée au son, au brouhaha, au fond sonore qui nous perturbent ?

Il est extrêmement difficile de suivre sa pensée avec des bruits parasitaires. Nous ne savons plus ce que nous venons de dire et nous perdons le fil de ce que nous allions dire. Alors la tension monte, un zeste d’agressivité s’insinue dans notre voix et nous perdons le contrôle. Nous prenons les carnets des élèves, demandons le silence aux étudiants et avec ces gestes professionnels décalés, nous perdons la confiance à priori qu’ils avaient en nous.

Comment faire pour ne pas sombrer dans un autoritarisme préjudiciable pour les deux parties ?

Comment être bien dans sa peau quand on voit passer les élèves qui ne nous disent pas bonjour, pire qui font des remarques à notre passage et dont nous sortons atteints, meurtris ? Comment sortir de cette spirale infernale où il semble ne pas y avoir de sortie ?

1 Un bon professeur se tient droit :

Maîtriser son corps:

Notre corps trahit notre rapport aux public. Nos gestes communicationnels non verbaux aussi. Nous avons tous des tics de langage mai aussi corporels. Il s’agit de gestes ou micro-gestes qui nous trahissent. Ces mini postures, qui peuvent être flagrantes dans certains cas, en disent long sur nous. Pa exemple, rester derrière son bureau toute la séance est catastrophique. Ce bureau fonctionne comme un bouclier entre votre espace et celui des élèves. Il s’agit donc de vous dire: cette salle est la mienne et je vais l’investir. Sans courir, sans frémir, il est primordial de se déplacer dans toute la salle avec un pas lent et sûr, un pas décidé, un corps actif. Etre conscient de sa présence physique est fondamental. A vous de vous questionner:

  • suis-je trop mou ?
  • sui-je trop statique ?
  • suis-je trop actif ?
  • comment les élèves me perçoivent-ils ?
  • cette salle est-elle la leur ou la mienne ?

Les musiciens en concert ont des retours pour bien entendre leur instrument. Et bien, placez une caméra vidéo dans le coin de la salle et vous aurez un aperçu direct de la qualité de votre présence en classe.

2 Un bon professeur use de son regard :

Il est important d’avoir un regard souriant et bienveillant. Savoir passer du général au particulier, ne pas hésiter à changer d’expression, le regard est comme la voix, il se module avec les sourcils.

3 Un bon professeur travaille sa voix :

Nous n’utilisons pas forcément la bonne tonalité pour notre voix. Parfois, nous parlons de manière trop aiguë ou trop grave. Plus on crie, plus on monte dans les aigus. Il est tout à fait possible de se faire respecter sans jamais crier. Un élève parle, rit, fait le pitre : déplacez-vous jusqu’à lui et tâcher de savoir pourquoi il préfère ne pas suivre le cours. Ne criez surtout pas: c’est un aveu de faible autorité.

 

4 Un bon professeur sait apparaître savant avec un langage adapté à son public :

Il est nécessaire d’adapter le contenu de ses propos au niveau de la classe ou de l’amphithéâtre. Les connaissances qui sont  la clé de voûte de notre « aura », peuvent très bien être dites dans un langage adapté aux élèves. On peut très bien philosopher à l’école primaire.

5 Un bon professeur a de l’humour :

Devez-vous commencer votre cours par une histoire humoristique ? L’humour est une arme magique pour dénouer bien des situations conflictuelles: mais il ne faut jamais se moquer de ses élèves. Pratiquer l’autodérision est excellent. Il m’est arrivé de m’imiter moi même, de me caricaturer pour retrouver la complicité des élèves. (par votre façon de vous exprimer, pensez à utiliser les silences!)

6 Un bon professeur met en scène ses séquences :

Une séquence bien mise en scène, poétique, créative évitera la dispersion de la classe. Il ne faut pas hésiter à incarner le rôle d’un acteur. Nous sommes en représentation face aux élèves.

7 Une bon professeur fait une impression favorable :

Par la maîtrise de votre sujet et la sympathie que vous dégagez !

8 Répondez de manière accueillante:

Un élève qui pose une question même hors propos fait un effort pour suivre le cours. Ne vous débarrassez jamais de lui en passant à autre chose ou en faisant comme si vous n’aviez rien entendu. En gardant le calme, si la question est déplacée (critique, insulte, menace) vous atteint : ne montrez rien. Faites remarquer à l’élève que ses propos sont déplacés et demandez-lui pourquoi ? Ne vous lancez pas dans une polémique et notez ses dires sur un papier. Puis, s’il le faut faites un rapport à l’administration. La semaine suivante, vous pouvez l’accueillir en lui rappelant avec bienveillance que c’est avec plaisir que vous l’acceptez dans la classe. « Comment vas-tu aujourd’hui ? Si quelque chose ne va pas, parle m’en et nous verrons ensemble comment travailler ensemble. » . Un élève peut être agressif car il reçoit trop de négatif chez lui. Le discours vaut mille punitions qui ne servent à rien qu’à envenimer les situations. Vous pouvez prendre des notes sur l’attitude de vos élèves et dire, la semaine suivante, s’il y a du progrès, qu’il est en bonne voie. Les élèves aiment tous être remarqués même les plus discrets.

9 Un bon professeur gère son temps :

10 Utilisez le barème qui consiste à calculer que 2000 mots mettent environ dix minutes à être prononcés

Sachez que les élèves ne retiendront qu’une faible partie de ce que vous annoncez. Plus une consigne sera courte : plus elle sera efficace. Mais n’oubliez pas que la poésie peut installer un climat très favorable de travail: pour cela il faudra incarner votre rôle comme un conteur, un acteur devant son public. Mais isolez bien la consigne de cette mise en situation onirique. Répétez-la deux fois s’il le faut: courte et efficace.

11 Un bon professeur prépare des supports visuels :

Pourquoi les aides visuelles sont importantes pour renforcer votre message ? Il y a deux types d’apprenant, voire davantage. Mais les supports visuels consigne projetée sur un écran, carte mentale faite en directe avec un brainstorming pourra permettre aux élèves de plus facilement entrer dans les apprentissages. Repérez les mots clés de cotre consigne, puis en direct, questionnez les élèves pour savoir ce qu’il est important de faire. Toujours en direct : changez de couleur les mots clés. Le travail sera bien meilleur.

12 Un bon professeur adhère à sa personnalité :

Il faut avoir une forte adhérence à ses principes de décision. Quand vous dites quelque chose faites-le. Bien souvent j’ai vu des collègues annoncer quelque chose et ne jamais le faire. Vous perdrez en crédibilité. Si le temps de la pratique de la séance est de 10 minutes: ne laissez pas une demie heure. Il vaut mieux arrêter les élèves et évaluer s’il est nécessaire de laisser quelques minutes de plus. Bien souvent ce n’est pas utile car les dés sont déjà jetés assez rapidement. Bien souvent j’ai entendu des enseignants menacer de punir un élève (alors qu’il aurait dû instaurer un dialogue) et ne rien faire. Ayez de la personnalité et sutout essayez de la définir en quelques mots. Pour ma part, je suis fermement décidée à me faire écouter par mes élèves ou étudiants, qu’ils soient 30 ou 500, et j’emploie tous les moyens pacifistes pour y arriver : déplacement, modulation de la voix, posture, autodérision, etc

13 Un bon professeur écoute les critiques sans se braquer :

Vous devez tout d’abord apprendre à faire la différence entre les critiques constructives et celles qui sont destinées à vous faire du mal.  « Ceci n’est pas quelque chose de personnel. Ne prenez pas les critiques trop à cœur. Si elles vous atteignent vraiment, prenez le temps de répondre en signalant à l’étudiant ou à l’élève que vous l’avez entendu et que vous allez répondre dans un instant. Mais n’oubliez pas de le faire: ce temps que vous vous accorder doit vous permettre de revenir à la normale puis, une fois le calme retrouvé, exprimez-vous.

14 Établissez des règles :

Les règles doivent être claires et au niveau des élèves. Si vous faites signer une charte de bonne conduite, comme je le vois dans bien des collèges, appliquez-la ! Mais ne faites pas comme si cet écrit avait tout résolu en fermant les yeux sur votre public. Il faut être exigeant et bienveillant.

15 Un bon professeur établit une juste distance avec les élèves :

La bonne distance est la suivante: ni copain-copain mais empathique, ni trop éloignée ou autoritaire qui montre en fait que vous craignez les élèves.

16 Un bon professeur montre l’exemple de la curiosité :

La curiosité est une posture qui ne s’invente pas. C’est par l’exemple que vous allez l’inculquer à vos élèves, par la dynamique de vos questions, par votre capacité d’étonnement en regardant les productions. Evitez de dire « c’est magnifique ! » mais plutôt « comment as-tu fait cela ? Et cela ? ».

17 Expliquer aux élèves ce qu’est l’intelligence plastique :

Déjà: posons-nous la question ? Qu’est-ce que l’intelligence plastique ? J’attends dans vos commentaires des idées et pistes de définitions et finirai ce point d’après vos idées. (définir cette intelligence en une phrase dans les commentaires ) Il est important d’être clair avec ses élèves.

18 Un bon professeur reconnaît ses erreurs :

Il m’est arrivé de produire des séquences stériles ! Et bien au lieu de torturer mes élèves avec cette mauvaise idée, j’ai préféré pratiquer de l’autodérision et en les invitant à passer à autre chose. Ayez toujours une solide roue de secours avec vous ! Mais évitez de vous tromper trop souvent car vous perdriez de votre charisme. Pour cela : répétez, répétez et modifiez, perfectionnez votre séquence au fur et à mesure que vous la présentez à vos classes. Les enseignants du secondaire ont la chance d’avoir plusieurs classes de même niveau : ils peuvent perfectionner leurs séquences.

19 Un bon professeur fait vivre des moments démocratiques :

N’imposez pas : faites vivre cette démocratie au sein des débats que vous menez avec vos élèves. Vous pouvez très bien avoir un secrétaire qui notera sur un tableau que vous lui donnerez avec des couleurs ou autre méthode la conduite des élèves. Mais un élève qui n’a pas eu un bon comportement et qui s’est calmé par la suite doit être encouragé. Evitez toujours de terminer un cours sur une situation conflictuelle.

20 Un bon professeur croit en ses élèves et en sa passion qu’il transmet ;

Le professeur est comme un chef d’orchestre même si je crains le terme de chef. Appuyez-vous sur eux par exemple si vous ne maîtrisez pas bien le numérique: ils se feront une joie de vous aider. Donnez leur des responsabilités : même aux plus rebelles. Ceux-ci, reconnus, pourront vous offrir une aide bien précieuse. Mais il est vrai que parfois : le rappel à l’ordre est nécessaire. Mais il doit toujours être fait dans le calme et la détermination pacifiste. Un rappel à la loi placé au bon moment et de manière claire sera toujours bien plus efficace que les plus vifs des cris. Sachez également, qu’il n’est pas nécessaire de résoudre un conflit sur le champ. Vous pouvez faire remarquer à l’élève en lui renvoyant son image sur le champ et en lui demandant pour la semaine suivante de vous répondre sur les raisons de cette conduite négative. Cela peut être placé à la fin du cours.

Votre degré d’amour porté à ce que vous faites est instantanément perçu par les élèves. C’est un fait. Il est important de continuer à s’exercer, s’ouvrir aux nouvelles pratiques pour restés ancrés dans la réalité : l’art évolue très vite. Notre métier nous demande d’être passionnés pour exercer de manière sereine. Mais cette passion peut avoir diverses formes, diverses figures. Il n’y a pas de modèle unique à suivre quand on est passionné: on le vit, on le transmet. Sachez qu’on a des prédispositions mais le talent n’est pas inné: il s’apprend. Un bon éducateur doit aussi aimer la matière qu’il enseigne. C’est de cette façon qu’il pourra transmettre cet amour à ses élèves. Se demander sans cesse comment les élèves ont appris -, découvert ce qu’on voulait qu’ils découvrent (il n’y a pas de recettes), essayer de comprendre ce qui n’a pas été compris, ce qui leur a échappé pour revenir dessus, s’assurer que le contenu de la séquence a bien été compris par ceux-ci.

Tableaux de Picasso sur l’enfance.

15 commentaires

  1. Marie-France Bruder

    Merci encore pour tous vos conseils. Vous êtes un véritable phare dans « l’océan des arts plastiques », surtout pour ceux comme moi, humble contractuelle qui allont tenter le concours interne cette année.
    M-F

  2. CultURIEUSE

    Je tiens à vous féliciter pour la cohérence de cet article. Il n’est pas facile de synthétiser cet art si difficile qu’est la pédagogie. Je suis sûre de l’utilité, et même de la nécessité, de formuler ces pistes pour les futurs enseignants.

  3. Flotte

    Intelligence plastique: comment résoudre un problème avec des moyens plastiques. Comment dire des choses dans mots mais avec de la peinture, du dessin, du volume. …

  4. Yves

    En une phrase un peu longue, je dirais que l' »intelligence plastique » est la capacité de produire des formes en étant attentif à la situation initiale (consigne, matériel et matériaux disponible, connaissance, humeur, savoir faire) mais également à ce qui est en train de se faire (stimuli exterieurs, réponse du matériau, aléa du geste, etc.).

    L’intelligence plastique est donc à la fois une intelligence de création, de transformation ou déformation (voire de destruction, comme le fait remarquer le philosophe Eric COMBET en parlant de « plasticage »). J’aime dire à mes élèves que la compétence sur laquelle j’aimerais que tous progressent est la capacité à improviser. Il me semble que cette capacité à improviser a à voire avec l' »intelligence plastique ».

  5. Clavelflo

    « La plasticité cérébrale décrit la capacité du cerveau à remodeler ses connexions en fonction de l’environnement et des expériences vécues par l’individu ».
    De mon point de vue ces deux notions se rejoignent et évoquent l’une et l’autre la faculté d’adaptation lors de situations « complexes » et/ou d’apprentissage.
    Savoir mettre les élèves en position de recherche, de réflexion et de création artistique révèle l’essence de notre métier et active chez les élèves des processus cognitifs insoupçonnés et valorisants… à fortiori encourageants et bénéfique pour leur autonomisation.
    L’art est d’en trouver les clefs….puis de leur filer le trousseau.
    Cordialement.

      1. Clavelflo

        remodeler, réajuster, recréer des chemins neuronaux, et donc remettre en question des modes de pensée préétablis afin d’en mettre en place de nouveaux, plus efficaces et adaptés. Je parle donc d’une forme de souplesse de l’esprit capable de mettre au point de nouvelles stratégies d’exécution, de réflexion susceptibles d’anticiper et résoudre de nouveaux problèmes.
        Cordialement.

  6. fnauze

    Clouée au lit depuis 15 jours, et la baisse de moral aidant, je plonge avec bonheur dans vos articles. Celui-ci particulièrement régénère, recadre, re souligne ce qui fait que j’aime toujours autant ce métier. Car même (et surtout!) en fin de carrière, ces 20 conseils font sens et gagnent à ne pas être rangés dans le tiroir!

    L’intelligence plastique : s’approprier le hasard, l’accident pour qu’ils deviennent matériaux d’œuvre?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s